AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 SAMUEL ► « Under the cities lies a heart made of ground. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Samuel Praeger

avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 12/03/2013

Feuille de personnage
notepad:

MessageSujet: SAMUEL ► « Under the cities lies a heart made of ground. »   Jeu 21 Mar - 22:09



Samuel, Praeger
30 ans ■ 21 décembre à Chicago ■ professeur d’Histoire et entraîneur de l’équipe de base-ball ■ célibataire

    And I won't sit down.
    Evidemment c'est toujours bizarre de passer de l'autre côté de la barrière mais Samuel se sent chez lui au sein de Chicago HS depuis 3 ans. Il connait ces murs par coeur et obtient enfin le respect de ceux qui ne l'avaient pas nécessairement à son égard du temps où il n'était qu'un autre étudiant parmi les autres. Il n'avait pas prévu de revenir dans sa ville natale et personne n'aurait parier dessus mais les choses de la vie l'ont contraint à retrouver ses repères afin de lui permettre de se reconstruire. Certes, le lycée n'est pas aussi calme que dans ses souvenirs mais à côté de Brooklyn, c'est l'Eden. Particulièrement apprécié des élèves du fait de sa passion, de son implication et de son charisme naturel, il l'est également de la majeure partie des professeurs. Evidemment, les plus anciens le voient encore comme le jeune Praeger et le font sentir mais il se contente de les saluer brièvement et d'ignorer leur présence. Il faut dire qu'il participe grandement à la cohésion de l'équipe enseignante, organisant des tournois de baseball entre professeurs des différents lycées ou même avec les élèves pour récolter les fonds, prête souvent sa main à Miss Lindley, pousse la chansonnette lors des soirées spéciales et se porte systématiquement volontaire pour tout bénévolat.


    And most of all I will not grow up.
    ► Ancien lycéen de Chicago High School et ancien capitaine de l'équipe de baseball durant sa dernière année. ► Il a pu obtenir une bourse d'étude pour partir à la Sorbonne. ► C'est là-bas qu'il a rencontré son premier amour qui est devenu par la suite son meilleur ami, Daniel. ► Il est tombé amoureux par deux fois : la première fois, tout s'est bien terminé ; la seconde fois, ce fut très loin d'être le cas et il en garde une blessure profonde refusant d'en parler à qui que ce soit. ► Il est pansexuel. ► Les publicités sur youtube dès qu'il veut regarder une vidéo l'insupporte au plus haut point. ► Il possède un vieux chat qu'il a recueilli l'année dernière et qui appartenait auparavant à sa voisine de palier. ► Après ses études, il est parti en tant que bénévole en Afrique afin d'aider les populations en détresse. ► Tous les étés, il fait parti d'une mission humanitaire et tente d'inciter ses élèves à faire de même. ► Il distribue de la nourriture aux plus nécessiteux tous les dimanches matins et fait partie de la ronde de nuit en hiver afin de veiller à la survie des sans abris. ► Sa première affectation s'est fait dans un lycée extrêmement difficile de Brooklyn. ► Il est particulièrement apprécié des élèves et se disputent la palme du professeur favori avec Carson Haynes. ► Passionné, il a légèrement tendance à se laisser emporté. ► Volatile, il n'a plus eu une relation sérieuse depuis 3 ans. ► Il y a une bague de fiançailles intouchée et encore dans sa boîte d'origine dans le tiroir de sa table de chevet. ► Il chante et danse avec un talent certain. ► Il organise régulièrement des tournois de baseball entre professeurs et avec d'autres lycées et universités pour récolter des fonds. ► Il est un excellent tireur et maîtrise les techniques de lutte et d'auto-défense. ► Il lave ses dents trois fois par jour avec Colgate Total Blancheur. ► Il a tendance à rouler des yeux lorsque les élèves se laissent mener par leurs histoires de coeur et a la fâcheuse manie de leur faire la leçon sur la priorité des choses : la fin de la répression tchètchène ou si Judy devrait ou non laisser Miles l'embrasser après leur troisième rendez vous. ► Néanmoins, il traite avec égalité totale ses élèves et n'a pas de favori ou de tête de turc. Cela ne sert à rien. ► Le 21.12.2012, ses élèves ont soudain fait le mort en même temps. Il a ri pendant 10 minutes non stop à tel point qu'il ne savait plus comment respirer. ► Suite à une orgie d'alcool à une certaine fête de Noël, lui et une de ses collègues de travail ont amorcé une relation secrète qui a une récurrence tous les premiers et troisièmes jeudis du mois dans le placard à balais du concierge et qu'ils parviennent à maintenir secrète. ► Très grand voyageur.

    Citation :
      AVATAR : Aaron Tveit.
      PSEUDO : Nepenthès.
      Où avez-vous connu le forum ? Sans commentaire. J’ai à peine poussé d’une pichenette les admins.
      What else ? DAT ASS.



Dernière édition par Samuel Praeger le Dim 31 Mar - 17:18, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Praeger

avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 12/03/2013

Feuille de personnage
notepad:

MessageSujet: Re: SAMUEL ► « Under the cities lies a heart made of ground. »   Jeu 21 Mar - 22:09

And I won't shut up.
« Non, je ne suis pas d’accord avec toi. » « Tu penses vraiment qu’on a besoin d’un nouveau Mai 68 ? Ca n’a pas réellement fonctionné en définitive. Et tu réalises que contrairement à tes aspirations, ça a été avant toute chose l’avènement de l’individualisme qui primait sur le bonheur de tous. » « Non, tu as tort. N’assimile pas le ‘je’ à de l’individualisme. C’est justement depuis qu’il y a ce ‘je’ que l’on a le souci universel de la planète, que l’on se préoccupe de dimension mondialisée. » « Ca c’est le capitalisme, Sam. » « Non. Evidemment qu’il y a une volonté de réduire l’individu à lui-même en le désocialisant mais je trouve que ce n’est pas ce qui émerge. En 68, on a assisté à l’émergence de quelque chose de nouveau, la pratique de l’Assemblée Générale. C’est une modalité on ne peut plus collective mais en même temps, cela permet à l’individu de s’affirmer. » « Tu veux nous la jouer Cohn-Bendit ou quoi ? Ce vendu ? » « Encore une fois tu te trompes. Daniel Cohn-Bendit a su très bien se servir d’un phénomène que l’on connaît bien aujourd’hui : le rôle des médias capables de coopter des personnes au rang de porte-parole. » « Laisse moi deviner, tu souhaiterais désormais endosser ce rôle ? » « Non. Oui. Là n’est pas la question… » « D’accord. »

Les deux étudiants se tournèrent vers un jeune homme brun séduisant qui observait leur échange passionné en silence. Samuel fronça légèrement les sourcils, comme à chaque fois qu’on interrompait et freinait ses ambitions. S’il existait bien une chose qu’il détestait le plus au monde était qu’on l’interrompe en quoi que ce soit mais plus particulièrement lorsqu’il tentait de convaincre quelqu’un d’autre. Daniel avait de la chance qu’il l’aimait. « Pas que votre débat n’est pas passionnant ou quoi que ce soit mais il est près de deux heures du matin et j’aimerai supposément profiter des bienfaits du corps de ce charmant jeune homme passionné avant de ne tomber dans les bras de la toute aussi désirable Morphée en cette heure avancée de l’obscurcissement environnant. » Se disant le jeune étudiant français passa sa main sur le dos du jeune homme blond qui semblait alors s’adoucir sous cette caresse hypnotisante. Il finit par hocher de la tête avant de terminer son verre et de se lever, serrant la main au passage de son adversaire d’élocution et de sortir dans la fraîcheur infinie de la nuit parisienne. Daniel se rapprocha de lui alors qu’il passait un bras sur son épaule, se réchauffant l’un l’autre.

« Je t’aime pas parfois tu ne sais pas t’arrêter. » « Comment veux-tu que je m’arrête quand le monde ne nous attend pas pour continuer de s’enfoncer dans les miasmes de la médiocrité ? » « Une pause de temps à autre ne ferait pas trop de mal. J’espère que tu te seras calmé d’ici la fin de l’année. Dans 3 mois, tu ne pourras plus tenir le rôle de l’étudiant révolutionnaire que tu affectionnes tant. Plus de Enjolras pour toi. » « Là n’est pas la question, Dan. » « C’est bien là le problème. » Il lui jeta un coup d’œil en biais avant de prendre une profonde inspiration. « A propos de l’année prochaine… » « Oui ? » « Juste après les examens, je pars au Togo. » « Quoi ? » « J’ai rejoins une association humanitaire qui vise à l’éducation des jeunes et… » « Ok, alors on partira au Togo plutôt qu’en Toscane. Comme si ça avait de l’importance. » « Non. Tu as ta vie ici. Ton livre sort dans 4 mois. Tu dois travailler sur le suivant et jouer le jeu des médias. Je refuse d’être un frein à ce que tu désires être depuis l’enfance. » « Je veux être avec toi avant toute chose. » « Et je le serai toujours, Dan. Tu es mon premier amour. Le seul qui compte vraiment. Mais tu es aussi mon meilleur ami. Toi comme moi, on sait tous les deux que nos chemins se tournent dans une toute autre direction l’un de l’autre. » Daniel garda le silence. Au bout de longues minutes, il finit par acquiescer avant de reprendre la main de son compagnon et de la baiser. « Profitons alors du temps qu’il nous reste. Parce que je compte bien profiter des bienfaits de ton corps. »

Ce n’était pas qu’il était nerveux ou quoi que ce soit mais le premier jour se déroulait toujours dans une ambiance fébrile. Il avait évidemment préparé son arrivé en rencontrant le proviseur et il ne pouvait de toute manière s’en prendre qu’à lui-même. Il avait réclamé d’avoir sa toute première affectation dans un établissement de zone prioritaire. Après une année passée en Afrique, il se sentait prêt à affronter n’importe quelle situation et il voulait venir en aide à ceux qui en avait le plus besoin, même au sein d’un pays développé. Il avait bien sûr tiqué lorsque ce même proviseur avait posé avec une brutalité certaine un revolver sur la table en lui assurant qu’il en aurait besoin. Même pour enseigner l’histoire. Samuel avait été sceptique évidemment mais au bout de sa troisième heure de cours, il se rendait compte qu’il avait été particulièrement prévoyant. Une sombre histoire de cœur, de séduction de la petite sœur d’un des leurs et tout avait dégénéré en quelques secondes avait-il pu recouper par la suite. Toujours est-il qu’en pénétrant dans la salle de classe et en observant l’éclat tranchant d’une lame prête à s’enfoncer dans la peau fragile d’un de ses élèves, Samuel n’avait eu qu’un réflexe : sortir son arme et leur hurler d’arrêter. Dans le brouhaha environnant, ils ne lui accordèrent bien sûr pas la moindre attention. Alors il avait fait ce qu’il aurait fait ce jour d’avril en Afghanistan. Il avait mis l’arme de côté, visant précisément le chambranle de la porte et avait tiré dedans, s’assurant d’une part qu’elle n’atteigne rien et surtout qu’elle produise le bruit espéré.

Immédiatement un silence d’effroi se posa sur le chahut environnant et une trentaine de paire d’yeux se posèrent sur le tout jeune professeur qui osait mettre en joue l’élève menaçant. « C’est seulement mon premier jour. Sois un ange et lâche-la. » L’élève se redressa et l’observa de manière arrogante, n’ayant visiblement pas l’intention de suivre les ordres de qui que ce soit. Samuel roula des yeux vers le ciel et posa son arme à terre, lui donnant un coup de pied pour l’envoyer jusqu’à son élève qui instantanément la bloqua avec son pied, lui jetant un regard confus. Sans se formaliser ou craindre quoi que ce soit, Samuel pénétra plus avant dans la salle de cours et posa son livre sur son bureau, tournant délibérément le dos à son possible agresseur. Il écrivit son nom au tableau et se tourna pour se retrouver face à une salle de classe médusée devant son inconscience. « L’Homme est un animal violent par nature et parfois, celle-ci est nécessaire pour faire avancer l’Histoire. ‘Le plus fort n’est jamais assez fort pour être toujours le maître, s’il ne transforme sa force en droit et l’obéissance en devoir.’ Qui peut me dire quelle en est l’origine ? » Le silence fut sa seule réponse. « Jean-Jacques Rousseau. Si tu veux utiliser la violence, fais le avec un but légitime. C’est la seule qui doit régir tes actions. Fais le de manière réfléchi. Egorger un de tes camarades dans une salle de classe, la mienne en l’occurrence, ne fera pas avancer le monde. » Il planta son regard dans son élève et lui fit un salut de la tête avant de s’adresser de nouveau à sa classe. « Merci de prendre votre manuel à la page 17. »

« C’était couillu. » Samuel releva la tête vers Lyndon, le professeur de sciences naturelles qui avait sa salle de cours juste à côté de celle du nouvel arrivant. « Mais du moment que ça marche, c’est l’essentiel après tout. » « Ils sont toujours comme ça ? » « Toujours. » « J’ai connu des élèves syriens plus polis. » « Tu es sorti de la civilisation. » « Je pensais que ce serait l’inverse. » répliqua le jeune homme en haussant les épaules. Il ne savait pas encore comment gérer cette première journée. Il espérait que le point avait été effectué et qu’il n’aurait plus à faire preuve de force à l’égard des élèves. Lui et Lyndon poursuivirent leur conversation pendant quelques minutes encore, Samuel se sentant de plus en plus à l’aise en fonction des heures qui défilaient. Peut être avait-il enfin trouvé sa place. « Non Josué, ce n’est pas comme ça que ça fonctionne. Je n’en ai rien à faire que ce soit ton meilleur quaterback. Il ne se présente pas en cours, il n’aura pas de traitement de faveur de ma part. » « Tu veux vraiment que j’aille voir le proviseur, Nancy ? Tu veux que je sorte l’artillerie lourde ? On a un match vendredi. Si Barry ne joue pas, on est baisé. » « Je n’en ai strictement rien à faire. L’école, c’est aussi l’apprentissage des responsabilités. Que Barry les prenne et il n’entraînera pas son équipe avec lui. » Une jolie jeune femme brune venait de faire irruption dans la salle des professeurs en violente altercation avec le professeur de sport et Samuel ne pouvait détacher son regard d’elle tandis qu’elle se calmait en posant violemment ses copies et en maugréant. Un large sourire se dessina sur son visage. Oui, définitivement, c’était l’affectation qu’il lui fallait.


Dernière édition par Samuel Praeger le Dim 31 Mar - 18:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carson Haynes
Scientific discovery may not be better than sex, but the satisfaction lasts longer.
avatar

Messages : 1373
Date d'inscription : 21/05/2010

Feuille de personnage
notepad:

MessageSujet: Re: SAMUEL ► « Under the cities lies a heart made of ground. »   Jeu 21 Mar - 23:09


_________________
    I'll worship like a dog at the shrine of your lies.
    My Church offers no absolutes. He tells me, 'worship in the bedroom.' The only heaven I'll be sent to is when I'm alone with you. I was born sick, but I love it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SAMUEL ► « Under the cities lies a heart made of ground. »   Ven 22 Mar - 16:22

Samuel Praeger a écrit:
► C'est là-bas qu'il a rencontré son premier amour qui est devenu par la suite son meilleur ami, Daniel.

C'est le prénom du mec d'Analeigh Surprised Laughing

Sinon, bienvenue monsieur le prof d'histoire trop cool mrgreen
Revenir en haut Aller en bas
Baxter Madden
I'm stuck here in this life I didn't ask for.
avatar

Messages : 926
Date d'inscription : 21/05/2010
Age : 29

Feuille de personnage
notepad:

MessageSujet: Re: SAMUEL ► « Under the cities lies a heart made of ground. »   Ven 22 Mar - 18:39

Samuel Praeger a écrit:
► Il est pansexuel.
Bien

D'awww, les gifs en noir et blanc sont tellement beaux

_________________

You have your doubts the same way I do. When you're wrapped safe in my love, that's the truth.

We give, we take, we mend, we break and so the cycle goes. We're doing well, we've been through hell, and only heaven knows how far we get to. Thank God I met you though, and if you don't know, just put your hand on my heart. Put your hand on my heart, and I don't have to say it, and I don't have to think it. Just put your hand on my heart, you'd know.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Praeger

avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 12/03/2013

Feuille de personnage
notepad:

MessageSujet: Re: SAMUEL ► « Under the cities lies a heart made of ground. »   Dim 24 Mar - 20:35

I call that FATE. (enfin j'dis ça j'dis rien... )

Merci ! Une des meilleures parties du film...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ramsey Mars

avatar

Messages : 160
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: SAMUEL ► « Under the cities lies a heart made of ground. »   Lun 25 Mar - 7:26

Faut vraiment que je le vois ce film... panic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Praeger

avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 12/03/2013

Feuille de personnage
notepad:

MessageSujet: Re: SAMUEL ► « Under the cities lies a heart made of ground. »   Dim 31 Mar - 18:37

FICHE TERMINEE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SAMUEL ► « Under the cities lies a heart made of ground. »   Dim 31 Mar - 18:45

bigheart
Revenir en haut Aller en bas
Samuel Praeger

avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 12/03/2013

Feuille de personnage
notepad:

MessageSujet: Re: SAMUEL ► « Under the cities lies a heart made of ground. »   Dim 31 Mar - 19:45

J'suis en couleur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carson Haynes
Scientific discovery may not be better than sex, but the satisfaction lasts longer.
avatar

Messages : 1373
Date d'inscription : 21/05/2010

Feuille de personnage
notepad:

MessageSujet: Re: SAMUEL ► « Under the cities lies a heart made of ground. »   Dim 31 Mar - 19:49

Le ouf

_________________
    I'll worship like a dog at the shrine of your lies.
    My Church offers no absolutes. He tells me, 'worship in the bedroom.' The only heaven I'll be sent to is when I'm alone with you. I was born sick, but I love it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Praeger

avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 12/03/2013

Feuille de personnage
notepad:

MessageSujet: Re: SAMUEL ► « Under the cities lies a heart made of ground. »   Dim 31 Mar - 19:53

Je te merde, cher collègue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baxter Madden
I'm stuck here in this life I didn't ask for.
avatar

Messages : 926
Date d'inscription : 21/05/2010
Age : 29

Feuille de personnage
notepad:

MessageSujet: Re: SAMUEL ► « Under the cities lies a heart made of ground. »   Dim 31 Mar - 20:10

Daniel il a été bien sympa de laisser filer son amour comme ça
Et puis c'est notre lycée dans la seconde anecdote ? Ghetto-system là ? mdr

_________________

You have your doubts the same way I do. When you're wrapped safe in my love, that's the truth.

We give, we take, we mend, we break and so the cycle goes. We're doing well, we've been through hell, and only heaven knows how far we get to. Thank God I met you though, and if you don't know, just put your hand on my heart. Put your hand on my heart, and I don't have to say it, and I don't have to think it. Just put your hand on my heart, you'd know.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Praeger

avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 12/03/2013

Feuille de personnage
notepad:

MessageSujet: Re: SAMUEL ► « Under the cities lies a heart made of ground. »   Dim 31 Mar - 20:26

C'est ça le véritable amour. Se sacrifier pour l'autre.
Non, non, c'est sa première affectation à Brooklyn qui s'est tellement mal terminé qu'il a eu besoin de revenir dans les jupes de maman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SAMUEL ► « Under the cities lies a heart made of ground. »   

Revenir en haut Aller en bas
 
SAMUEL ► « Under the cities lies a heart made of ground. »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Question sur cities xl 2011
» Les bus GC / Cities XL à poser sur table !
» Les cartes de Cities XL
» cities xl edition limite
» Les Blueprints nécessaires dans Cities XL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H a l f - E d u c a t e d :: Présentations :: Student cards :: Welcome-
Sauter vers: