AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 dancing till your heart explodes and your head goes blank

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ramsey Mars

avatar

Messages : 160
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: dancing till your heart explodes and your head goes blank   Lun 21 Oct - 12:01

Ramsey, à contre coeur, montra sa fausse carte d'identité au videur de la boite, se forçant à sourire lorsque sa meilleure ami lui donna un coup dans les côtes. Le videur l'observa, jeta un coup d'oeil à sa carte avant d’acquiescer et de laisser passer les deux lycéens. Immédiatement, il furent dans l'ambiance de la boite, bruyante, pleine à craquer ou presque. Ramsey s'efforçait d'éviter les gens, sans grand succès. Il regrettait déjà d'avoir accepté la proposition d'Amy de sortir en boîte. Cette dernière, lasse de le voir déprimer, espérait bien chasser de son esprit la personne derrière cet état. Elle était également un peu en colère que son meilleur ami ne veuille lui révéler qui le faisait souffrir, lui ayant promis une peine éternelle pour cela si jamais elle arrivait à la trouver mais le brun n'avait rien divulgué. Il ne voulait plus repenser à cette scéne qui le hantait régulièrement et retournait son estomac à chaque fois. Il n'avait pas recroisé son professeur depuis dieu merci et il avait séché les entrainements de base ball, on est jamais trop prudent.

Amy passa son bras autour de celui de Ramsey et l'entraîna à sa suite vers le bar, elle était en mission ce soir et elle comptait bien aller jusqu'au bout. Un peu d'alcool aiderait sûrement son meilleur ami à aller mieux et peut être même à délier sa langue qui sait ? Arrivés devant le bar elle garda Ramsey contre elle mais ne le laissa pas commander, le faisant pour lui. Après une courte reflexion elle prit deux shots de vodka sous le regard étonné du barman qui hésita un instant avant de les servir. "Heu Amy tu te rends bien compte qu'avec une bière je suis déjà dans les c..." dit il une fois le barman parti mais Amy posa un doigt sur ses lèvres et lui tendit un des verres. "Je veux rien entendre Ramsey, tu bois un point c'est tout et après on va sur la piste de dance." répliqua t'elle sur un ton autoritaire si bien que le brun ne répondit rien et prit le verre. Il observa quelques secondes le liquide, faisant une légère grimace avant de se lancer et d'avaler le shot d'un coup. Un grognement lui échappa alors que le liquide transparent brûlait sa gorge. Il n'était vraiment pas fait pour ça...Du coin de l'oeil il vit Amy en faire de même puis elle poussa un cri avant de l'attirer vers la piste de danse. Ramsey se sentait déjà un peu mieux, mais il n'était pas assez soul pour se laisser complêtement aller et la danse ce n'était pas vraiment son rayon. Il tenta d'en parler à Amy mais la musique était trop forte, empêchant les deux amis de communiquer. La brune comprit cependant qu'elle était le problème et elle se colla à Ramsey, montant sur la pointe des pieds pour murmurer à son oreille. "Suis mes pas et laisse toi aller, pour une fois dans ta vie Mars, laisse tes désirs prendre le dessus." Elle lui fit un petit clin d'oeil et son corps se moua au rythme de la musique. Ramsey l'observa quelques secondes et regarda autour de lui avant de fermer les yeux et de prendre une inspiration. Il pouvait le faire, lui si réservé et conscient de tout ce qui se trouvait autour de lui aller lâcher la bride et se laisser aller pour la première fois de sa courte vie...Il posa son regard sur Amy et esquissa quelques pas de danse, prenant plus en plus d'assurance au fur et à mesure des secondes qui passaient...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Praeger

avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 12/03/2013

Feuille de personnage
notepad:

MessageSujet: Re: dancing till your heart explodes and your head goes blank   Sam 26 Oct - 12:37



Il était revenu au lycée. Il avait pris sur lui mais pour ce faire, il avait clairement changé. Bien sûr, il était toujours aussi aimable avec ses collègues de travail, exception faites de certains. Bien sûr, il était toujours présent pour ses élèves à qui il continuait d’enseigner l’histoire de manière vivante avec la passion qui le caractérisait. Bien sûr, il donnait toujours de son temps pour les autres, afin de leur donner un but ou ne serait-ce qu’un espoir. Mais il devenait de plus en plus difficile de porter ce masque alors qu’il était brisé et perdu. Il ne savait plus où il en était. Il ne savait plus rien. Et c’était la toute première fois de son existence qu’il perdait ses certitudes. C’était une expérience terrifiante dont il souhaitait sortir au plus vite. Avec une lâcheté qui ne le caractérisait pas, il évitait tant qu’il le pouvait le nouveau professeur de sport. Certes, cela ne le changeait pas de ses relations habituelles avec ces derniers mais c’était pour une raison toute particulière. Il avait peur de craquer à nouveau et de s’emparer de ses lèvres comme il n’en avait pas le droit. Parlant d’éviter quelqu’un, son esprit dériva vers le jeune Ramsey Mars. Il se rendait compte qu’il avait été dur avec ce dernier et que le jeune homme était quelqu’un de bien. Le comportement adopté avait pourtant un mal nécessaire. Il ne pouvait pas le laisser se rapprocher. Moins encore après le rêve qui l’avait assailli la nuit suivante. Il s’était convaincu du fait que c’était seulement à raison de son abstinence sexuelle depuis Wade. Mais la vérité était que son esprit continuait à s’égarer sur la silhouette du jeune homme silencieux en cours et qui s’éloignait alors que les autres se regroupaient pour se rendre à l’entraînement de baseball. Cet éloignement était peut être un mal pour un bien mais la vérité était que Samuel le regrettait. En dépit de lui-même.

Lorsqu’il pénétra dans le club, il eut l’impression que ses poumons se libéraient en même temps que ses épaules semblaient se couvrir de plomb sans qu’il ne le laisse transparaître. Un large sourire se dessina sur ses lèvres, un masque de plus à porter ou au contraire le masque qui tombait. Il ne saurait le dire. La seule chose dont il était sûre était que ce soir, il voulait se faire plaisir. Il se dirigea immédiatement vers le bar, fit un signe de la main à Carlie qui servait ce soir. Cette dernière l’accueillit d’un signe de tête légèrement blasée et lui prépara immédiatement son verre de vodka habituel. Autant attaquer directement. Il sirota tranquillement ce dernier et jeta un coup d’œil autour de lui, appréciant la vue qui s’offrait à lui, le regard perçant s’attardant sur la foule hétéroclite du vendredi soir. Il y avait de tous les âges et de toutes les sexualités. Il ignorait ce dont il avait besoin mais une chose était sûre, c’était que ce club n’était pas réputé pour son haut standing. Du coin de l’œil, il remarqua que du côté des banquettes, des mains se glissaient au sud et que sur la piste de danse des chorégraphies lascives étaient orchestrées. Il n’accorda pas la moindre attention à l’homme mûr qui tentait de l’aborder, ni du jeune homme blond qui le regardait comme s’il souhaitait le déshabiller pour mordre dans sa peau charnue. Il se contenta d’enchaîner deux ou trois verres de plus, gracieusement offert par ses voisins dans l’espoir futile d’une attention de sa part. Attention qui ne viendrait pas. Son regard fut attiré par un jeune homme frêle. Il ne devait pas avoir plus de 23-24 ans, des yeux bleus particulièrement hypnotisant qui ne quittait pas les siens, des lèvres charnues et de belles boucles sombres. Il n’arrivait pas à voir leur couleur exacte, peut être châtain foncé. Il regretta l’espace d’un instant qu’elles ne soient pas noires mais au final peu importait.

Les deux jeunes gens s’échangèrent un sourire entendu et le professeur d’histoire haussa un sourcil d’invitation. L’inconnu l’accepta avec joie et laissa tomber ses amis comme si de rien n’était. Ils se retrouvèrent sur la piste de danse où à leur tour, ils débutèrent cette chorégraphie verticale comme prologue à une autre danse bien plus horizontale selon les préférences. Indubitablement, cela leur plaisait à tout deux alors que leurs corps se rapprochaient comme deux aimants attirés l’un par l’autre. Les palpitations du cœur de Samuel s’accélèrent et il poussa un soupir quelque peu surpris lorsqu’il sentit les fameuses lèvres de l’autre sur les siennes. Laissant la surprise de côté, il accueillit ce baiser avec un désir grandissant et glissa sa main dans les cheveux bouclés de l’inconnu, fermant les yeux pour mieux en apprécier la texture. Il rêvait de faire ça depuis qu’il l’avait remarqué. Au bout de longues minutes d’agonies, leurs bouches se séparèrent et celle du jeune homme traça sa route jusqu’à son oreille où il murmura des propositions indécentes auxquelles Samuel répondit positivement, ne pouvant s’empêcher de pousser un gémissement de plaisir lorsqu’il lui mordilla l’oreille et que leurs masculinités s’entrechoquèrent par accident…évidemment. Il laissa la main de l’autre se glisser dans la sienne pour s’éloigner de la foule envahissante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ramsey Mars

avatar

Messages : 160
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: dancing till your heart explodes and your head goes blank   Mer 20 Nov - 22:10

Si Ramsey n'avait pas été complétement focalisé sur la musique et son rythme, il aurait pu remarquer une silhouette familière s'éloigner de la piste de danse. Lui qui passait chacune de ses secondes à penser à son professeur avait pour la première fois depuis plusieurs jours mit le blond en arrière plan dans ses pensées. L'alcool avait fait son effet et bien qu'encore conscient de ce qu'il se passait, il pouvait en sentir un bien être un je m'en foutisme général. Il se sentait bien, son coeur comme 'endormi'. Et c'était une sensation des plus agréables. Ramsey se révélait être un bon danseur en fin de compte, son corps suivant le rythme de lui même, il ne réalisait pas les regards posés sur lui et les envies bien peu catholiques qu'il pouvait provoquer chez les autres. Il était dans sa bulle, il était avec Amy et le reste pouvait bien disparaître, il s'en foutait royalement. Après un petit quart d'heure, la brune s'excusa et partit au bar chercher de quoi boire. En d'autres temps, Ramsey l'aurait suivit, pas rassuré d'être entouré d'autant d'inconnus mais cette fois ci il la laissa partir. Un jeune homme, la vingtaine probablement en profita pour se rapprocher de lui, prenant la place d'Amy. Ramsey ne le remarqua pas tout de suite et eut un petit sursaut lorsqu'il sentit sa main autour de ses hanches, le rapprochant de l'autre. Ils étaient torse contre torse et Ramsey sentit une vague de désir l'envahir. Il leva ses prunelles bleus vers l'inconnu et scanna son visage, une beauté. Mais pas celle qu'il désirait depuis plusieurs mois. Le brun voulu tout d'abord se dégager mais finalement il ne bougea pas, au contraire, il posa une main tremblante sur le bras de l'inconnu ce qui lui valu un sourire. Sur le chemin de la boîte, Amy lui avait dit que le meilleur moyen d'oublier Samuel c'était d'en trouver un autre, conseil que Ramsey avait jugé débile mais maintenant qu'il était dans la situation...autant y aller. Pendant de longues minutes ils dansèrent à l'unisson. Amy revint vers lui, un verre dans chaque main mais voyant son meilleur ami occupé elle préféra rester en retrait et se mit à discuter avec un autre jeune homme. Ramsey se sentait en feu, comme si une boule était née en lui et se propageait à tout son corps grâce à ses terminaisons nerveuses. Le jeune homme approcha son visage du sien, lui laissant le temps de se détourner s'il en avait eu envie mais Ramsey resta comme figé et ne se dégagea pas, se laissant embrasser par l'inconnu dont il ignorait le nom mais qui embrassait divinement bien. Il se perdit dans le baiser, sa main remontant le long du bras du jeune homme pour se poser sur sa nuque. Leur baiser dura de longues minutes, le brun n'avait jamais connu ça. Il avait embrassé des filles mais c'était loin d'égaler ce qu'il ressentait maintenant. Ce fut lui qui rompit leur baiser, comme s'il ne pouvait plus le supporter, c'était étrange comme sensation, comme si c'était trop...trop fort, trop passionné. Il s'excusa auprès de l'inconnu, prétextant qu'il devait retrouver Amanda. Il s'éloigna de la piste de danse et de la foule, se dirigeant vers le bar contre lequel il s'accouda alors qu'il reprenait sa respiration. Il commanda un verre d'eau au barman qui le regarda intrigué mais finit par le servir. Le brun le remercia et prit une gorgée avant de reposer le verre et de poser une main sur sa nuque qu'il massa doucement. Il se retourna, faisant face à la foule lorsqu'il fit quelque chose qui attira son attention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Praeger

avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 12/03/2013

Feuille de personnage
notepad:

MessageSujet: Re: dancing till your heart explodes and your head goes blank   Dim 1 Déc - 17:15

Le jeune professeur se laissa conduire par le jeune homme qui avait retenu son attention ce soir. Etait-ce à raison de son apparence juvénile ? Il n’avait pas pris la peine de lui demander son âge mais espérait qu’il avait la majorité. Si tel n’était pas le cas, le barman était davantage dans les ennuis que lui. Etait-ce à raison de ses yeux clairs qui l’avait électrisé dès qu’ils avaient croisé les siens et lui ayant procuré une légère sensation grisante dans le bas ventre sans qu’il n’en connaisse la raison, ou plutôt n’en ai pas envie de la deviner. Ou était ces boucles blondes à l’apparence douce dans lesquelles il avait comme un besoin viscéral de glisser les doigts. Il ne saurait le dire mais une chose était sûre, le sentiment était partagé. Alors qu’ils s’éloignaient progressivement de la chaleur moite et malsaine de la foule, s’enfonçant dans l’obscurité, Samuel pensa un instant que l’inconnu le conduisait dans un des toilettes mais leur chemin coupa court lorsque l’autre le plaqua violemment contre le mur du fond, à l’abri des regards, et entreprit de glisser ses mains sous son t-shirt alors que sa bouche explorait le creux de son cou. Samuel en profita pour enfoncer ses doigts dans la masse de chevelure du jeune homme et laissa échapper un soupir de délectation en en sentant la texture des plus apréciables. Il se cambra et ne put s’empêcher de pousser des cris de plaisirs lorsque le jeune homme rapprocha leurs masculinités qui se frôlèrent dans un délice exquis.

Contre toute attente, il ferma les yeux tandis que de leurs mains réciproques, ils exploraient le corps de l’autre, sans la moindre pudeur, sans la moindre attention auprès du monde qui les entouraient, perdus dans leur bulle de désir. De désir, ses cris se transformèrent en douleur lorsque les baisers de l’autre se firent plus ardents, voire carrément mordant. Cela allait laisser des traces sur lesquels ses élèves et ses collègues allaient pouvoir jaser demain matin mais il n’y pensait même pas alors que le jeune homme commençait à lui demander pardon, ne sachant plus que faire pour réparer son erreur. Samuel le détrompa en l’embrassant, avalant ses excuses alors qu’ils tentaient de reprendre en vain leur souffle réciproque. Finalement, leurs lèvres se quittèrent et alors qu’il commençait à l’embrasser sur le visage, le partenaire d’un soir de Samuel entreprit un chemin en sens inverse et tout en se mettant à genoux traça de ses lèvres un chemin jusqu’à son terme. En dépit des couches de vêtements, le professeur sentir une chaleur diffuse envahir son être et dut se mordre les lèvres lorsque des doigts emplis de dextérité s’attardèrent sur la fermeture éclair de son pantalon.

Il eut le souffle coupé alors que son pantalon tombait à terre et qu’il pénétrait dans une cavité chaude et humide. Laissant retomber sa tête en arrière, il remerciait le mur et le jeune homme de le maintenir debout tant ses jambes tremblaient. Il n’était pas sûr de pouvoir se maintenir droit s’il n’y avait pas eu un tel soutien tant l’autre était doué. Il n’aurait su dire combien de temps la torture délicieuse dura mais il ne parvenait pas à calmer les battements saccadés et de plus en plus puissant de son cœur. Il se connaissait, il savait qu’il était encore loin de l’extase finale mais l’autre mettait toute son ardeur à l’atteindre le plus vite possible avec un tel talent que Samuel ne voyait pas le mal de prendre son temps. Il déglutit péniblement alors que sa main glissa dans les cheveux du jeune homme, sentir une texture souple et bouclée le fit frissonner au-delà de toute raison. Tentant de se reprendre, il décolla la tête du mur mais refusa de la baisser pour observer le va et viens de son amant temporaire. Il préféra regarder droit devant lui. Une silhouette au bout du couloir accrocha son regard et son cœur s’accéléra plus vite sans qu’il ne sache pourquoi. Ce n’est qu’en croisant le regard azur du propriétaire de ce corps qui lui titillait les souvenirs qu’il comprit. Dans la même seconde, son plaisir atteint son paroxysme sans crier gare et il perdit toute cohérence, sans pouvoir jamais détacher son regard de Ramsay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ramsey Mars

avatar

Messages : 160
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: dancing till your heart explodes and your head goes blank   Mer 18 Déc - 20:32

C'était dans la pénombre, et Ramsey avait du mal à distinguer au début ce qu'il se passait mais rapidement les rouages dans son esprit se déclenchèrent et le brun comprit ce qu'il était entrain de se passer. Il regarda à droite et à gauche, pensant ne pas être le seul à avoir surprit le couple en pleine activité mais personne apparemment ne s'en était rendu compte, après tout les 3/4 de la salle était collé les uns aux autres et il n'était pas assez naïf pour croire que tout cela était innocent. Curieux, il reporta son regard sur le couple, intrigué et un peu voyeur oui, autant être honnête. Ce ne fut qu'en fixant longuement le destinataire de la petite gâterie que Ramsey réalisa pourquoi il lui semblait si familier sans pour autant pouvoir placer la personne dans son esprit. Samuel. Son professeur était entrain de...soudainement son esprit se bloqua parce qu'il n'arrivait pas à formuler cette pensée là, s'étant archarné à ne pas penser au blond de cette manière. Cependant, Ramsey ne détacha pas son regard de l'action, qui éveilla son corps à son tour et le fit rougir, entre autres...Ce fut à ce moment là que son regard croisa celui de Samuel et en quelques secondes, Ramsey réalisa que d'une il l'avait reconnu et de deux qu'il venait d'avoir un orgasme. En le regardant. Ou peut être que c'était juste une coïncidence et...Non, il fallait qu'il parte d'ici, tout de suite car si voir les deux en action l'avait excité, reconnaître Samuel prendre du plaisir avec un autre ça en revanche ça n'aidait pas son coeur, au contraire. Il se retourna et repartit dans la foule, partant à la recherche d'Amanda qu'il retrouva après plusieurs minutes. "Je veux rentrer à la maison, je me sens pas bien." L'adolescente le regarda, perplexe. "Fait pas ton rabat joie Ramsey, il est pas si tard que ça et pour une fois que..." "Ecoute je veux rentrer c'est tout, reste toi si tu as envie." la coupa t'elle avant de se retourner pour sortir du club. Ce n'était pas dans ses habitudes d'être aussi sec avec elle mais l'image de Samuel tournait dans son esprit et la dernière chose qu'il voulait c'était qu'il le retrouve. Son appartement avait beau être loin, il fit le chemin à pied, rentrant en silence pour ne pas réveiller sa mère. Il monta dans sa chambre et s'y enferma, se jetant sur le lit, espérant qu'il l'avale pour toujours. Sa petite marche n'avait rien changé à son état mais Ramsey se sentait honteux d'être excité en ayant regardé Samuel. Il était partagé entre le désir et la tristesse de voir que sa vie continuait sans problème sans lui. Après plusieurs minutes, le brun se leva et se traina dans la salle de bain, une douche froide lui ferait probablement le plus grand bien. Mais rapidement son esprit vagabonda et la nature suivit derrière mais malgré les quelques secondes de jouissance que cela lui apporta, la descente n'en fut que plus douloureuse : Samuel ne serait jamais à lui et il pouvait l'imaginer autant qu'il le voulait, cela ne rendrait pas la chose plus réelle, au contraire, cela ne ferait que l'enfoncer plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: dancing till your heart explodes and your head goes blank   

Revenir en haut Aller en bas
 
dancing till your heart explodes and your head goes blank
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cadaver Heart
» Team : Heart of Rathalos (ouverte à tous)
» Arcana Heart / Arcana Heart Full (pcb)
» Box Head
» « you spin my head right round when you go down » feat. Jordane

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H a l f - E d u c a t e d :: Chicago :: Chicago-
Sauter vers: