AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 So I won't hesitate no more

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Samuel Praeger

avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 12/03/2013

Feuille de personnage
notepad:

MessageSujet: So I won't hesitate no more   Dim 26 Jan - 21:03



Il était loin d'être un professeur de littérature. Bien au contraire, enseigner aux lèves les pensées qu'un auteur avait pu mettre dans tel ou tel paragraphe ne l'avait jamais réellement attiré. Tout il avait toujours été réfractaire à l'idée d'être contraint d.étudier telle ou telle œuvre classique et non celle qui lui semblait la plus juste et la plus applicable juste par ce qu'il fallait suivre le programme et étudier les grands auteurs. Mais cette notion même était suggestive et il n'était pas certain qu'il partageait le même point de vue que Miss Havisham. Étudier The great Gatsby lui semblait moins essentiel que de connaître les tenants et les aboutissants des conséquences de la révolution française de 1789. Pourtant, aujourd'hui plus que tout autre, plus que jamais même, il comprenait ce que son professeur d'alors avait souhaité faire comprendre à ses élèves un peu bêtes, un peu égocentriques. Oui, aujourd'hui, il était le jouet de la fortune à l'instar de ses deux amoureux maudits que tout opposé et pour lesquels il n'avait jamais ressenti la moindre sympathie ou compassion. Il ne les avait jamais compris. Comment pouvait on se laisser dominer de cette manière par des figues d'autorité clairement en dehors de toute intelligence ? Comment pouvait on ne pas se révolter contre l'ordre établi ? Comment pouvait on accepter le destin que d.autres avaient osé choisir pour soi? Exilé à Mantoue, oui et alors? Mais maintenant il savait. Maintenant il comprenait ces désirs violents, à la limite de l'abrutissement, et qui ne pouvaient évidemment qu'avoir également une fin violente, brutale et douloureuse. Il savait qu'il prenait un risque. Il savait qu'il devait faire machine arrière et ne pas monter dans ce train sans retour. Mais il ne pouvait pas lutter. Il ne le voulait pas davantage.

Alors, il sourit à ce jeune homme de 10 ans de moins que lui. Ce jeune homme à peine adulte, encore l'enfant de quelqu'un et pour lequel son cœur battait bien plus qu'il n'aurait du l'accepter. Si son cœur battait la chamade d'excitation, de peur, de désir, il ne saurait le dire, il était également apaisé pour la première fois depuis des années. Peut être même pour la premier fois de son existence. Il hocha doucement la tête aux propos de son élève et fit le tour du véhicule pour d'installer au volant, laissant les mots couler en lui avec leur implication profondément ancrée. Il le savait. C'était un point de non retour qu'ils étaient en train d'atteindre mais il s'en fichait. Il était au dessus. Il avait le choix que la fatalité avait émis à son égard et avait plié la tête. Il n'avait pas le choix. C'était chose pliée. C'était chose faite. Et le voyage débutait à peine. Il maintint ses lèvres closes pendant quelques instants, les deux personnes digérant ce qu'il était en train de se passer entre eux et ce qui était sur le point d'arriver. Samuel hocha affirmativement la tête. "C'est bien."

Lentement, il mît le contact et tout en douceur, ils sortirent du parking désert sous une pluie fine et agréable dont le cliquetis contre les vitres leur offrit une distraction bienvenue et une sorte d'apaisement. Il ne pouvait se rendre dans un endroit public pour des risques évidents. Autant il n'était pas inhabituel pour un élève de parler avec son professeur en tête à tête en dehors d'une classe ou même de son bureau. C'était un peu plus compliqué d'offrir une explication jouable et acceptable pour un café, un cinéma ou les couloirs d'un bar, même sombre. Alors, il prit mécaniquement le chemin vers son appartement, sachant pertinemment qu'il s'agissait du même chemin que la maison de Ramsey. Ainsi, au cas où, quelqu'un les avait vu s'éloigner, le prétexte était maintenu. Ils dépassèrent l'habitation du jeune homme et bien vite, peut être trop, ils se retrouvèrent dans le parking souterrain de Samuel. Sans un mot, une tension, sexuelle ou non, ils étaient bien au dessus de ça maintenant s'étira entre eux alors qu'ils sortaient du véhicule pour terminer le très court trajet via l'ascenseur.

Le professeur eut un moment d'hésitation en glissant sa clé dans la fenêtre de sa serrure, se souvenant de la dernière fois où Ramsey était venu ici. Intérieurement, il adressa une légère supplique à tel dieu ou puissance supérieur auquel il ne croyait évidemment pas mais qui avait la possibilité d'être présent en cet instant précis. Il poussa un soupir de soulagement lorsqu'il remarqua que Wade n'était pas là. Il fut accueilli par Descartes dont il gratta l'arrière des oreilles quelques peu abîmées par ces bagarres de rue un peu trop fréquentés encore aujourd'hui. Tel animal, tel maître après tout. "Tu veux quelque chose à boire?" Il ne savait pas si c'était une si bonne idée que ça réalisa-t-il en sortant une bière pour lui même. Bon sang il n'était même pas encore en âge de boire de l'alcool et il l'avait amené chez lui. Qu'est ce qui n'était pas bien chez lui ? Se ravisant, il sortit deux bouteilles de coca et en tendit une au jeune homme, s'installant sur le canapé à ses côtés. Le silence s'étira quelques instants entre eux avant que finalement il y coupe court. "Alors... Je pense qu'on a besoin de parler." Il secoua négativement la tête avant de plonger son regard dans celui azur de Ramsey. "Avant tout je veux que tu saches que tu n'as aucune obligation d'être ici. Je comprendrais parfaitement que tu veuilles faire collé si rien n'était arrivé. Je te reconduirai sans souci et on fera comme si rien n'était arrivé. Ca n'aurait jamais dû arriver." Mais il s'en fichait et il mourrait d'envie de recommencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ramsey Mars

avatar

Messages : 160
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: So I won't hesitate no more   Lun 27 Jan - 20:30

Le trajet jusqu'à l'appartement de Samuel fut silencieux. Ramsey craignait de commettre une bourde, de dire la chose qui les ramenerait à une réalité bien trop dure et que le brun ne voulait pas affronter. Il était majeur, et pouvait prendre des décisions sans problème mais il savait ce que tout le monde penserait si jamais ce qu'il se passait entre eux venait à se retrouver dans l'oeil public. Samuel serait montré du doigt, perdrait son travail, ses amis, tout...et lui deviendrait le petit étudiant innocent qui s'était retrouvé malgré lui dans une histoire sur laquelle il n'avait aucun contrôle. Mais il avait fait le choix de monter dans la voiture, fait le choix de répondre au baiser de Samuel dans la classe. Il ne se sentait pas forcé ou quoi que ce soit et pour être honnête, pour la première fois depuis bien longtemps il se sentait bien.

Arrivés dans le parking, le jeune homme sentit une boule d'angoisse le gagner. Le moment fatidique arrivait et s'il était important pour eux de mettre les choses à plat, Ramsey ne pouvait se départir de la crainte que tout s'arrête avant même de commencer. Il suivait, toujours sans un mot Samuel, et dans l'ascenseur, assurés qu'ils étaient seuls, il se laissa aller à caresser sa main l'espace de quelques secondes et encore ce fut très léger. Il entra à la suite dans l'appartement dont il n'avait eu qu'un aperçu la dernière fois où il était là. Il repoussa le sentiment d'alors pour se concentrer sur le moment présent et il s'installa sur le canapé. "Oui...oui je veux bien." répondit il à Samuel, tout en observant autour de lui l'univers de Samuel, avant que ce dernier ne le rejoigne et ne s'asseye à ses côtés, lui tendant une canette de coca. Il murmura un merci et prit une gorgée de la boisson pétillante avant de reposer la canette sur la table basse. Ramsey se perdit dans le regard de Samuel, son esprit enregistrant à peine ce que lui disait ce dernier avant qu'il ne se reprenne sur la dernière phrase. Il secoua la tête. "Je ne me sens pas du tout forcé et je...je veux être là, avec vous. Il s'humecta les lèvres avant de reprendre. "Je sais ce que certains diraient s'ils savaient ce qu'il était entrain de se passer mais moi je sais ce que je ressens, et ce que je veux et ce que je veux..." Il eut un bref moment d'hésitation avant de se pencher vers Samuel et d'attraper ses lèvres dans les siennes pour un court baiser avant de se reculer légèrement. "C'est vous, ça a toujours été vous." murmura t'il les hormones en ébullition. Ils étaient venus ici pour discuter et pas pour faire autre chose mais son corps réclamait celui de Samuel, ses lèvres contres les siennes, ses mains découvrant son corps, guidant ses propres mains inexpérimentées. Il le voulait, encore plus aujourd'hui qu'il ne l'avait jamais voulu, maintenant qu'il était tout à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Praeger

avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 12/03/2013

Feuille de personnage
notepad:

MessageSujet: Re: So I won't hesitate no more   Dim 2 Fév - 10:56

Le cœur au bord des lèvres, une explosion de tension dans ses poumons, une suée glissant le long de son dos, Samuel attendait avec une nervosité toute impatiente la réponse du jeune homme. Bien sûr, il savait au fond de lui qu’ils n’étaient pas arrivés là par hasard et que ce qu’ils avaient partagé de manière parfaitement inappropriée dans une salle de classe, qui plus est, n’était que le début d’une histoire. Une histoire qu’il espérait belle. Mais il connaissait également les difficultés qu’elle pouvait également engendrée. C’était la raison pour laquelle il avait tenu à faire le point à Ramsey et, surtout, à lui rappeler qu’il lui laissait toujours le choix avant toute chose. Jouant avec sa bouteille, il détourna le regard, tendant le dos et ne se mit à respirer que lorsque son élève le lui assura qu’il voulait être présent. Il lutta mais ne put retenir un léger sourire soulagé s’étirer sur les lèvres. Il sentit son cœur s’emballer et surgir hors de sa poitrine alors que le fantôme fugace du jeune homme se frôla ses lèvres. Il s’empêcha au dernier moment de suivre le mouvement mais une demi-seconde trop tard. Il se reprit au dernier moment et se racla la gorge afin de se redonner une prestance qui l’avait quitté dès que les mots du jeune homme s’étaient inscrits en lettre de feu en lui. C’était certainement la plus belle des déclarations qu’on ne lui ait jamais faite et pourtant il était longtemps sorti avec un écrivain. Dans le même temps, il se rendait compte de l’enfer dans lequel il avait plongé son élève, un enfer qu’il avait traversé lui-même mais de manière moins amère sans le moindre doute. Il avait été élève également et il savait ce que c’était. Il voyait les choses passées différemment maintenant.

Il soupira profondément avant de prendre la main du jeune homme, de manière qu’il espérait pas trop tremblante et ouvrit à son tour la bouche : « Ce sera difficile. Mais ce que je ressens pour toi … » Il était incapable d’en dire plus pour le moment et il espérait de tout cœur que Ramsey le comprenait. Il était déjà passé par là. Il avait été déjà brisé une fois. Il ne voulait pas que ça se reproduise une seconde fois mais avant tout, il ne voulait pas que le jeune homme le subisse à son tour. Prenant une profonde inspiration, il lui sourit avant de poser délicatement un baiser sur les doigts de l’élève et de se redresser. « Reprenons depuis le départ. Je m’appelle Samuel. Enchanté de vous connaître. » Il se redressa et but une gorgée de la boisson acidulée sans être capable de détacher son regard du jeune homme. « C'est fou, on se connaît à peine mais puis-je vous inviter au cinéma ? » Il se leva, se dirigeant vers ses étagères remplies de DVD qui prenaient la poussière par manque de temps à s’y consacrer et par défaut de ménage tant par Samuel que par Wade. Il attrapa J. Edgar qu’il lui présenta avec un regard interrogateur. Une fois qu’il eut reçu sa validation, il déchira l’emballage qui entourait encore le film et le plaça dans le lecteur DVD. Il voulait tout recommencer. Il voulait faire comme s’ils ne s’étaient pas rencontrés au lycée. Comme s’il n’était pas son élève et qu’il n’était pas son professeur. Un nouveau départ loin de la culpabilité de détournement. Un nouveau départ pour partir sur des bases saines et égales. Plus de relation hiérarchique.

Il s’installa de nouveau dans le canapé juste à côté du jeune homme et se força à maintenir son bras droit sur sa jambe afin de ne pas le poser sur les épaules de ce dernier. La chaleur irradiant du corps proche de ce dernier lui faisait cependant tourner la tête. Plutôt que de se concentrer sur les bandes annonces, il était attiré par ce séduisant spécimen dans son salon mais il se devait de le maîtriser. « Je ne l’ai pas vu mais il paraît que ce film est très bien. » Il était à l’aise, enfin, avec quelqu’un mais il ne pouvait ignorer la tension sexuelle qui existait foncièrement entre eux et qui ne pouvait s’évaporer comme bon lui semblait. Mais avec un peu de chance, elle s’atténuerait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ramsey Mars

avatar

Messages : 160
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: So I won't hesitate no more   Jeu 6 Fév - 22:31

Ramsey sentit un frisson le parcourir alors que Samuel prenait sa main dans la sienne. Il baissa son regard sur leurs deux mains, un sourire étirant ses lèvres à cette vision. C'était un geste tout simple peut être, mais pour Ramsey il signifiait tellement, surtout après la confession qu'il venait de faire à son professeur. Aux quelques mots de ce dernier il releva la tête pour croiser son regard et n'eut pas besoin qu'il en dise plus. Il comprenait ce qu'il voulait dire et si son coeur battait la chamade à l'idée que ses sentiments soient réciproques il savait également qu'ils devaient prendre leur temps. Enfin ça c'était pour la partie logique de Ramsey, car de l'autre côté il ne désirait qu'une seule chose...

Son coeur fit un bond dans sa poitrine lorsque les lèvres de Samuel effleurèrent sa main et il se sentit rougir face à la beauté du geste. Il ne put s'empêcher de rire aux propos de Samuel et acquiesça avant de répondre. "Ca serait avec grand plaisir." Il jouait le jeu amusé et intrigué par ce qu'il se passait. Samuel avait sûrement trouvé là la bonne manière pour que les choses se passent bien entre eux, sans qu'ils ne pensent à la réalité de ce qu'ils faisaient et de leurs situations respectives. Ramsey ne quitta pas son professeur du regard alors qu'il s'éloignait pour prendre un DVD et acquiesça à la première proposition. Déjà parce qu'il voulait que Samuel revienne à ses côtés au plus vite, mais aussi parce qu'il voulait voir le film en question. Enfin re-voir, Amy l'avait trainé au cinéma lors de sa sortie. Il but une gorgée de sa boisson pendant que Samuel préparait le film et retrouva son sourire lorsque ce dernier revint à ses côtés, s'asseyant tout contre lui. Un doux frisson parcouru le corps de Ramsey alors que le film commençait. Avoir Samuel si prêt de lui le rendait tout chose mais il se retenait de faire quoi que ce soit, ignorant si c'était la bonne chose à faire pour le moment. "Il l'est, j'ai eu l'occasion de le voir sur sa sortie, j'ai été bluffé." Le film débuta après plusieurs bandes annonces mais tout comme Samuel, l'esprit du brun était ailleurs et au bout d'un petit quart d'heure, il ne put plus résister à l'envie, au besoin qu'il avait de toucher Samuel. Doucement il posa sa tête sur son épaule, s'installant un peu plus contre lui et toujours avec lenteur il posa sa main sur celle de Samuel. Ce n'était pas grand chose mais ce contact fit un bien fou à Ramsey qui trouva cependant encore plus difficile de se concentrer sur le film par la suite...Ils restèrent silencieux pendant la suite, regardant s'étaler devant un la vie de J Edgar Hoover. Son téléphone sonna alors et il jura, se levant pour y répondre. Il resta en communication quelques minutes avant de le ranger dans sa poche et de retrouver sa place, tout contre Samuel et sa main sur la sienne mais cette fois ci, il entrelaça leurs deux mains. "C'était Amy, rien de grave, elle voulait savoir si j'étais bien rentré." dit il après quelques minutes pour expliquer. Il n'avait pas eu le temps de dire à sa meilleure amie ce qu'il s'était passé plus tôt dans la journée et quand bien même il en aurait eu le temps, il ignorait s'il lui aurait révélé la vérité. Probablement pas Il pouvait déjà voir la réaction de sa meilleure amie et ce n'était pas quelque chose qu'il voulait affronter maintenant. Pour le moment il voulait se concentrer sur Samuel et sur leur relation naissante. "Elle...elle ne sait pas pour nous deux...je ne lui ai rien dit." ajouta t'il pour rassurer Samuel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Praeger

avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 12/03/2013

Feuille de personnage
notepad:

MessageSujet: Re: So I won't hesitate no more   Dim 23 Fév - 14:18

C’était agréable ce jeu de séduction qui s’était instauré entre les deux jeunes hommes. Bien sûr, il existait une différence d’âge assez conséquente à tel point que lorsque Samuel entrait à l’université, Ramsey n’avait pas même encore quitté les cours de récréation de l’école élémentaire. Bien sûr il existait entre eux une relation de hiérarchie et de respect qui devrait empêcher tout rapprochement et qui pourtant l’avait favorisé. Bien sûr, l’un possédait toute l’expérience dans de nombreux domaines alors que l’autre avait encore tout à apprendre et à découvrir. Mais cela ne retirait pas les petits bonheurs intenses que Samuel ressentait en sentant la tête du jeune lycéen contre son épaule ou lorsqu’il caressait tendrement le dessus de sa main de manière distraite. Depuis combien de temps n’avait-il pas ressenti ça ? Depuis combien de temps n’avait –il pas passé une soirée au calme avec son autre significatif sans que cela ne se termine en un frottage urgent et passionnel ? Depuis combien de temps n’avait-il pas apprécié de passer un petit peu de temps à se séduire, se courtiser avant d’atteindre directement la troisième ligne ? Il poussa un profond soupir et n’accorda qu’une attention superficielle au film qui se jouait sur son écran plan, préférant largement celui qui se déroulait entre ses bras. La dernière fois qu’il avait décidé d’avoir une relation sérieuse, cette dernière l’avait détruite comme jamais il ne l’avait été. Qu’en serait-il de celle-ci s’ils parvenaient à la maintenir en dépit de tous les obstacles qui n’hésiteraient pas à se dresser entre eux.

Lorsque la sonnerie du jeune homme résonna, il sursauta et lui adressa un sourire lorsque ce dernier s’excusa. Il tenta de se focaliser sur Leonardo DiCaprio mais ne pouvait s’empêcher de revenir sur Ramsey. Qui était au bout du fil ? Etait-ce sa mère qui s’interrogeait sur l’absence de son enfant ? Ou un jeune homme de son âge avec qui il devrait être en train de siroter une bière, flirtant l’un avec l’autre de manière inconsciente et un peu gauche comme tous ceux de son âge ? Il ignora cette morsure de jalousie et de réalisation qui tentait de s’insinuer dans son cœur. Il avait suffisamment lutter contre. Il s’était suffisamment posé de questions ces dernières semaines pour s’avouer vaincu aussi facilement. Il avait pris sa décision et il avait encore du mal à réaliser la chance que lui offrait le jeune homme en lui tendant la main et en l’acceptant comme … Comme quoi d’ailleurs ? Ramsey tenta de le rassurer, il se contenta de hocher la tête et lui adressa un sourire. Il n’en avait pas parlé mais il était évident pour l’un comme pour l’autre que personne ne devait être au courant de leur relation. Outre leur différence d’âge, Samuel restait son professeur et s’il était honnête avec lui-même, il devait bien reconnaître que cette position le mettait plus ou moins mal à l’aise. Cela ne devrait pas se passer de cette manière mais on ne choisissait pas la personne pour laquelle notre cœur battait. Cela serait trop simple.

Après avoir reporté son regard sur le film, il réalisa qu’ils en étaient au moment où Leonardo et Armie devaient finir par se mettre face à face avec les sentiments qu’ils ressentaient l’un pour l’autre. Le jeune professeur reporta toute son attention sur Ramsey, oubliant le reste et se prit à lui caresser tendrement la joue. Lentement, lui laissant toute possibilité pour le freiner, il déposa tendrement un baiser sur ses lèvres. Le baiser qui se voulait chaste à l’origine s’enflamma sans qu’il le maîtrise réellement mais se laissa porter par l’ambiance du moment. Insidieusement, ils glissèrent en symbiose, s’allongeant sur le canapé et comme un réflexe mêlé d’une envie et d’un désir ardent, ses mains glissèrent le long du corps du frêle jeune homme. Il ne sut dire combien de temps ils s’embrassèrent. Ils semblaient comme perdu dans une bulle d’immensité en dehors du temps. Toujours-est-il qu’au bout d’un certain laps de temps, il se redressa légèrement mais ne sépara pour autant pas son corps de la chaleur diffuse de Ramsey, son regard plongeant dans l’azur de ses yeux. Il n’avait jamais vu de plus charmante vision auparavant. Il passa sa main dans les lourdes boucles brunes du jeune homme et murmura, la voix rauque : « Dis moi si l’on va trop vite. » Dis moi ce que tu veux de moi. Je te donnerai tout ce que j’ai et même ce que je n’ai pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ramsey Mars

avatar

Messages : 160
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: So I won't hesitate no more   Dim 2 Mar - 21:20

Ramsey ne détourna pas la tête lorsque Samuel s'approcha de lui, son regard allant de ses lèvres à ses yeux. L'anticipation se transformait en excitation, le brun avait envie de tellement de choses, mais n'osait ou ne savait pas comment les demander. Cette situation était unique pour lui, les codes de flirt n'étaient pas les siens. Il répondit avec tendresse au baiser de Samuel, mais il en voulait plus. Son corps appelait à quelque chose de moins chaste, de plus...sauvage. Leur baiser devint passionné, le brun entrouvrant ses lèvres pour Samuel, la passion l'enflammant petit à petit. Il se laissa glisser le long du canapé, entraînant le blond avec lui comme s'ils avaient fait cela des dizaine de fois. Ramsey écarta ses jambes pour laisser de la place à Samuel, alors que de ses mains il parcourait le dos de Samuel, de premières caresses un peu gauches, craignant de commettre un impair, le geste de trop. Il n'avait en revanche rien à dire quant à la présence des mains de Samuel sur lui, provoquant des frissons chez le jeune homme alors que les vêtements empêchaient encore le blond d'avoir accès à sa peau.

Il fronça ses sourcils lorsque les lèvres de Samuel quittèrent les siennes, ce n'était pas assez, il voulait plus. Beaucoup plus. Un sourire étira ses lèvres un peu gonflées par leur baiser et il ne put s'empêcher de soupirer de contentement lorsque la main de Samuel se perdit dans ses cheveux. Il se sentait bien, plus qu'il ne l'avait été depuis longtemps. A la question de son professeur, son sourire s'effaça. Etait il nerveux, angoissé ? Oui. Il n'avait échangé que quelques baisers jusqu'à maintenant, jamais encore il ne s'était retrouvé nu devant quelqu'un et Samuel avait sûrement plus d'expérience que lui. Malgré tout cela, il secoua la tête. Il voulait être ici avec lui. Il voulait l'embrasser, le caresser. Découvrir son corps avec ses mains, ses lèvres, découvrir ce qu'il aimait, ce qui lui faisait perdre la raison. Ramsey voulait être celui qui lui donnerait du plaisir. C'était présomptueux, surtout quand on connaissait son inexpérience. Mais il apprendrait, Samuel lui apprendrait. Il porta sa main sur sa joue, la caressant tendrement tout en secouant la tête. "Non...c'est parfait." murmura t'il dans un souffle, craignant que sa voix ne se brise. Il se doutait que Samuel devait sentir son angoisse, dans le tremblement de ses mains. Ramsey passa sa langue sur ses lèvres, goûtant son professeur dessus, sa main descendant de sa joue, sur le flan de Samuel. "J'ai envie de tout ça...j'ai envie de..." Le brun ne put s'empêcher de rougir. "Vous." Et pour appuyer sa phrase, il se redressa légèrement, comblant les centimètres qui le séparait des lèvres de Samuel, instiguant ce nouveau baiser, le film oublié depuis bien longtemps. Il rompit leur échange après quelques minutes seulement, déposant un baiser sur le coin de ses lèvres, puis sa joue, le creux de son cou. Ramsey croisa le regard de Samuel, y cherchant de l'approbation, une autorisation de continuer. Il hésita brièvement puis, posant ses mains sur le torse de son professeur, il le repoussa jusqu'à ce qu'il se retrouve à genoux entre ses jambes. Il tremblait comme une feuille, l'excitation s'étant mêlée à la nervosité. Ramsey croisa le regard de Samuel puis doucement défit les premiers boutons de sa chemise, écartant doucement les pans pour dévoiler quelques centimètres de peau. Il s'approcha, lentement de lui et posa ses lèvres dessus, ferma les yeux, respirant à plein poumons son odeur alors qu'il embrassait sa peau. Ses mains se retrouvaient sur les hanches de Samuel et il retrouva son regard. "Je sais qu'on est venus pour discuter mais...je ne veux pas attendre plus longtemps." Il brûlait les étapes, probablement, mais ses sentiments pour Sam, son désir pour lui n'étaient pas nés la veille. Cela faisait des mois qu'il fantasmait sur lui, avait imaginé un tas de scénarios impliquant son professeur, lui même et une surface horizontale, voire verticale...et maintenant qu'ils étaient ici, seuls, avec du temps devant eux...ce moment semblait être le moment et il se sentait prêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Praeger

avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 12/03/2013

Feuille de personnage
notepad:

MessageSujet: Re: So I won't hesitate no more   Lun 3 Mar - 13:34

Son cœur battait la chamade et il se sentait comme pris au piège dans les bras du jeune homme. Ses yeux couleur azur étaient semblables aux phares d’une voiture dans la nuit hypnotisant le cerf qui voit l’accident arriver à toute allure et pourtant, refuse de se déplacer et éviter l’inéluctable au risque de s’y perdre. Samuel n’avait pas envie de bouger, il ne souhaitait que ça pour le reste de ses jours. Il savait que c’était mal. Il savait ce qu’il risquait. Il avait conscience du monde qui les entourait et qui n’était pas forcément des plus accueillants. Mais il n’avait pas la moindre intention d’accorder ne serait-ce qu’une attention diffuse à autre chose que cet instant précis. Lentement un sourire d’étira sur ses lèvres devenues charnues par les baisers échangées et il ne put s’empêcher de mordiller ses lèvres alors que Ramsey le rassurait sur ses intentions. Bien sûr, ils n’auraient dû que parler. Bien sûr, ils devraient prendre leur temps. Bien sûr, il ne devrait pas se serrer de cette manière contre le jeune homme tant la tension dans son bas ventre ne laissait aucune place à l’imagination quant au désir qui le faisait vibrer. Mais il ne pouvait s’en empêcher. Cela faisait des semaines qu’il cumulait les fantasmes, éveillés ou non, sur son élève. Cela faisait des semaines qu’il se réveillait en sursaut, les draps trempés de sueur et une douleur incommensurable qui hurlait pour qu’il l’apaise. Ce qu’il faisait à l’insu de sa conscience et de sa culpabilité.

Lentement, il hocha la tête et s’humecta les lèvres. « Tu es sûr ? » Sa voix était rendue rauque par le désir et les baisers sensuels échangés entre eux. Il restait tendu, attendant sagement que le jeune homme et la seule réponse qu’il lui offrit, fut un autre baiser. Une fois qu’ils s’éloignèrent légèrement l’un de l’autre, Samuel se racla la gorge et cette fois-ci fit attention à ne pas croasser. « D’accord. » murmura-t-il avec une douceur et une tendresse infinie avant de s’emparer de nouveau des lèvres de Ramsey. Il ne put s’empêcher de frissonner de plaisir en sentant les mains du jeune homme contre sa peau nue. Pour sa part, il glissa sa main entre la chevelure fournie de ce dernier et ferma les yeux. Bon sang, il n’aurait jamais pensé ressentir autant de chose cet après midi. C’est comme si chaque parcelle de sa peau était en feu ou électrisé. Il y avait une douleur teintée de plaisir qui inondait son corps en entier. Il rouvrit finalement les yeux lorsque Ramsey reprit la parole et souleva la tête, sa main glissant des cheveux noirs jais et bouclés à la joue de ce dernier, la caressant doucement. Il hocha doucement la tête et se redressa afin de se retrouver assis en tailleur face à lui.

Ils restèrent quelques secondes ainsi, Samuel imprimant la vision charmante qui se trouvait face à lui. Finalement, il déposa un tendre baiser d’une douceur infinie sur les lèvres de Ramsey. « Laisse-moi … » Il fut incapable de terminer mais il espérait que chacun de ces gestes laissaient deviner ses pensées. Laisse-moi te faire plaisir. Ses lèvres glissèrent le long de son cou alors que ses mains parcouraient les vêtements de Ramsay, les retirant progressivement dès que sa bouche s’en approchait. Plus il descendait en bas, plus il sentait le jeune homme se tendre et ne pouvait s’empêcher de sourire en continuant ses tortures délicieuses. Il esquiva la zone sensible lorsqu’il parvint à cette dernière et alla directement déposer des baisers sur l’intérieur de ses cuisses alors que sa main droite glissait insidieusement dans les sous vêtements de Ramsey. Son regard se fit malicieux en remontant légèrement et, s’humectant les lèvres, il fit totalement descendre le caleçon du jeune homme, décidant de le taquiner. « Je peux ? » Il mettait un point d’honneur à être sûr que c’était bien ce qu’il voulait. Une fois l'autorisation obtenue, il se mit alors au travail et apprécia la vue qui s'offrait à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ramsey Mars

avatar

Messages : 160
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: So I won't hesitate no more   Mar 4 Mar - 21:14

Ramsey n'avait jamais pu imaginer à quel point son corps pouvait ressentir d'envie, de désir, de plaisir. Il n'avait jamais pensé qu'être nu face à un autre serait aussi 'facile'. Samuel avait parcouru son corps de ses lèvres, déposant quantité de baisers sur sa peau frissonnante, le déshabillant avec douceur si bien que le brun n'eut pas le temps de rougir de se retrouver ainsi face au blond. Il voulait que ce moment ne s'arrête jamais, que les lèvres de Samuel ne cessent de couvrir son corps de baisers. C'était une sensation incomparable à tout ce qu'il avait déjà pu ressentir dans l'intimité de sa chambre ou de la salle de bains. Un monde nouveau s'ouvrait à lui et son appétit à le découvrir allait croissant. Lorsque son professeur atteignit son bas ventre, Ramsey arrêta de respirer, ayant du mal à croire que c'était le moment. Mais au dernier moment, Samuel passa à côté, préférant l'intérieur de sa cuisse à l'intérieur de son boxer. Ramsey ne put retenir un grognement de frustration, alors que Samuel s'amusait à le titiller lentement, une douce torture qui permettait à Ramsey de prendre son temps aussi. Même s'il voulait qu'il le touche, une partie de lui voulait que les choses aillent à leur rythme. Jusqu'à ce que Samuel passe à l'étape suivant, sa main se glissant à l'intérieur du sous vêtement du brun, le caressant doucement. "Oh mon dieu..." souffla Ramsey, dont la respiration devint saccadée. C'était entrain d'arriver, Samuel était entrain de le...Il ferma les yeux, ne terminant pas cette pensée, craignant d'atteindre la ligne de fin avant Samuel. Ce qui serait très génant merci beaucoup. A la question de son professeur, Ramsey rouvrit ses yeux, croisant le regard empli de malice de ce dernier. Il sentit qu'il lui retirait son caleçon et acquiesça, ne faisant pas confiance à sa voix pour lui répondre. Sous le regard de Samuel, Ramsey se mit à rougir, réalisant qu'un autre le voyait nu. Il ne se trouvait pas particulièrement beau, même si Andrea lui répétait souvent qu'il avait de beaux yeux et de jolies boucles brunes. Il était dans la moyenne, ayant été épargné par l'acné contrairement à pas mal de ses camarades.

Si avec des baisers son corps et son esprit étaient déjà en ébullition, la suite ne fit qu'accentuer cet état, Ramsey ne quittant pas Samuel une seule seconde alors qu'il le caressait. C'était une vision excitante, hypnotique. Un fantasme qui prenait vie sous ses yeux. Mais rapidement, cette vision fut de trop pour Ramsey, il sentait un feu prendre naissance au creux de ses reins, une sensation qu'il connaissait et qui l'alarma. Il ferma alors les yeux, retombant sur le canapé, forçant sa respiration, son corps à se calmer, mais c'était peine perdue car son imagination prit le relais. Il sentait les lèvres de Samuel sur lui, appliquant son savoir faire, le rendant dingue, ivre de plaisir. Avec sa main droite il tatonna, puis trouva l'épaule du blond qu'il serra, au point de laisser une marque, il en était sûr. "Sa...Sam je...arrête je...je vais..." Ramsey ne termina pas sa phrase. Un gémissement de pur plaisir se fit entendre dans la pièce alors qu'il connaissait son premier orgasme là, sur le canapé du salon, avec Samuel, son professeur/fantasme/futur amant. Revenant sur terre, il devint pivoine, réalisant ce qu'il venait de se passer. Il posa ses deux mains sur son visage, comme pour se cacher, géné. Il ne cessait de répéter oh mon dieu comme une litanie, craignant d'avoir tout gâché entre eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Praeger

avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 12/03/2013

Feuille de personnage
notepad:

MessageSujet: Re: So I won't hesitate no more   Ven 7 Mar - 13:51

Il régnait une chaleur intense dans ce salon. Cela avait certainement à voir avec le fait que le corps humain était la source de chaleur la plus intense et la plus durable que puisse connaître la Terre mais cela était clairement décuplé par la friction des deux corps de Ramsey et Samuel l’un contre l’autre. Il sentait son cœur battre de façon effrénée, sa respiration était haletante et il devait se forcer à se calmer afin de ne pas hâter les choses et profiter de ces précieux instants qui ne se reproduiront pas. Une première fois avec quelqu’un était un bon thermostat pour la suite de la relation. Au vu de la couleur écarlate s’épanouissant sur les jours de Ramsey et les bruits à la limite de la pornographie qu’il poussait et qui manquait à chaque instant de pousser Samuel au bord de l’extase alors même qu’il portait encore son caleçon et son jean. Il émit lui-même un gémissement lorsque le jeune homme lui attrapa l’épaule afin de le prévenir et de lui proposer de se retirer afin d’éviter l’inéluctable. Mais il en était hors de question et de toute manière, il n’en aurait pas eu le temps. Il ferma les yeux quelques instants et passa sa main sur ses lèvres en levant les yeux vers son amant, un large sourire se dessinant sur son visage. Il ne put s’empêcher d’émettre un léger rire devant le visible embarras ressenti par ce dernier. Il se redressa afin de se glisser à sa hauteur et de retirer ses mains de son visage. C’était un crime de dissimuler pareille beauté. Il caressa lentement la joue encore en feu de ce dernier afin de déposer un baiser sur cette dernière et de dériver vers son cou.

« Hé, tout va bien. » Il s’agissait à la fois d’une question et d’une affirmation visant à le rassurer sur ce qu’il venait de se passer entre eux. Il voulait être sûr que le jeune homme était bien. Ce n’est qu’en plongeant son regard dans celui de ce dernier qu’il réalisa à quel point ce qu’il venait d’arriver était important. Choqué, il en perdit ses mots et commença à paniquer. Jamais il n’aurait pu imaginer qu’au vu de l’âge et du physique particulièrement attrayant de Ramsey que ce dernier vivait réellement un de ses premières fois. C’était flagrant pour qui savait observer et sans nul rapport avec le fait que leur relation était bâtie sur un déséquilibre contre lequel ils ne pouvaient rien faire. Sûrement il avait dû découvrir de tels plaisirs charnels auparavant avec quelqu’un de son âge avait-il pensé. Leur rencontre épique et surprenante dans ce club pouvait clairement le laisser penser. Il commença immédiatement à regretter d’avoir hâter les choses bien qu’il ait laissé toute la possibilité au jeune homme de faire machine arrière. Ils auraient dû davantage parler et se découvrir l’un l’autre avant de céder à leurs pulsions aussi importantes soient-elles. « Je ne savais pas que… » Il se racla la gorge et fit tomber sa tête dans le creux du cou du jeune homme, gémissant bruyamment. Il marmonna dans le creux de ce dernier. « Je suis stupide, désolé. » Heureusement, ils n’avaient pas fait le grand round.

Il redressa la tête, posant cette dernière sur sa main afin d’observer avec délectation Ramsey, ne pouvant détacher ses yeux de lui, ne pouvant s’éloigner de lui comme s’il le devait, il pouvait risquer de ne plus savoir comment respirer. C’était incroyable ce que son élève avait changé dans son existence et la place qu’il avait prise en l’espace de quelques mois, plus encore ces dernières semaines. Il plongea sa main dans ses cheveux, jouant avec les boucles brunes qui étaient collées par la sueur contre son visage. « C’est ce dont on aurait dû parler avant de… » Il grimaça. « Tu n'as jamais…? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ramsey Mars

avatar

Messages : 160
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: So I won't hesitate no more   Ven 7 Mar - 21:51

Ramsey se laissa faire, découvrant son visage, n'osant regarder Samuel. Il s'en voulait terriblement d'avoir laisser son corps prendre le dessus, bien que la sensation avait excédé ses attentes. On ne pouvait nier que Samuel savait ce qu'il faisait, contrairement à lui, qui bien que connaissant théoriquement la chose, ne l'avait encore jamais expérimentée. Il avait espéré ne pas avoir à en parler avec Samuel, avouer une telle chose n'était pas dans sa tête de liste et il avait le désir impossible que le blond ne s'en aperçoive pas. Il hocha à peine la tête à l'encontre de Samuel, incapable dans un bonheur post orgasme d'aligner deux mots. Et il vit tout de suite au regard de son professeur que ce dernier avait comprit. Immédiatement Ramsey s'en voulu, de n'avoir rien dit, d'avoir prétendu. Mais il savait qu'il en avait parlé, les choses entre eux ne se seraient pas passées de la même manière or il en avait envie. Si avant le désir de passer à l'acte l'avait effleuré, aujourd'hui, avec Samuel à ses côtés et répondant à ses sentiments, cette pensée semblait occuper tout son esprit. Le brun ne pouvait s'empêcher d'y penser, de fantasmer dessus.

Aux excuses de Samuel, Ramsey passa ses bras autour de lui, fermant les yeux. Il sentait une boule se former dans sa gorge, le moment était brisé et il voyait déjà son professeur le ramener gentiment chez lui. Voudrait il de quelqu'un d'inexpérimenté ? Il n'avait embrassé que trois personnes dans sa vie, dont Samuel. Et il n'avait jamais touché un autre corps que le sien. Mais la manière dont il le regardait, ce plaisir manifeste qu'il pouvait lire dans son regard plongeait Ramsey dans la plus grande confusion. Avait il encore envie de lui ? Ou voudrait il attendre ? Ramsey poussa un soupir de bonheur alors que Samuel caressait ses cheveux. A sa question il détourna le regard, fixant un point invisible vers la télévision qui jouait le menu du DVD. "Non." souffla t'il. Non, il n'avait jamais, il n'avait pas trouvé la personne avec qui partagé ce moment, jusqu'à ce qu'il rencontre Samuel, et maintenant...tout semblait foutu. "Je...je devrais peut être y aller. Qui voudrait de quelqu'un comme moi hein ?" reprit il, ironique. Dans un monde dominé par le sexe, ou la virginité n'était qu'une tare, Ramsey était un intrus. Il aurait pu la perdre avant, mais il avait attendu, parce que pas prêt, ou parce que le partenaire n'était pas le bon. Il voulu se redresser, repoussant doucement Samuel. Ils se retrouvèrent assit l'un en face de l'autre, Ramsey passa ses bras autour de son torse, comme pour le cacher. Que Samuel le déshabille et le voie ainsi ne l'avait aucunement dérangé avant, mais maintenant, il ne se sentait plus trop à l'aise face à son regard. "Je...avant que je..." Il poussa un soupir. "Je sais que j'aurais du le dire avant mais je...je voulais pas t'inquiéter avec ça parce que je...si je ne voulais pas le faire avec toi je ne serais pas ici, crois moi. Je voulais attendre la bonne personne pour...ça." dit il en posant sa main sur son torse. Il sentait les larmes lui monter aux yeux, et se sentait trop bête de réagir ainsi. "Et c'est toi mais je comprendrais que maintenant que tu sais ça..." Tu ne veuilles plus de moi. Ramsey n'osa terminer sa phrase mais Samuel comprendrait sûrement. Il secoua la tête, peut être valait il mieux qu'il rentre chez lui maintenant avant de s'enfoncer encore plus. Leur relation était probablement, sûrement même, vouée à l'échec, au vu des décalages qui existaient entre eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Praeger

avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 12/03/2013

Feuille de personnage
notepad:

MessageSujet: Re: So I won't hesitate no more   Sam 15 Mar - 16:51

Samuel était absolument contrit et mal à l’aise. Evidemment, il aurait dû se douter de quelque chose dans ce goût là et il ne pouvait s’empêcher de se blâmer. Pour qui l’avait-il pris ? Ces derniers temps, il avait agi comme s’il se trouvait dans la dernière superproduction de Gays gone wild et que chaque personne qu’il rencontrait était nécessaire un acteur ou une actrice pornographique en puissance. Il était évident désormais que Ramsey n’était pas de cette trempe là et ne l’avait jamais été. Comment avait-il pu imaginer ça ne serait-ce qu’un instant ? Comment avait-il pu ne pas y penser de lui-même et offrir plus d’espace au jeune homme plutôt que de satisfaire ses propres besoins primaires. Il s’en voulait horriblement et ne savait que faire pour se faire pardonner par ce dernier. Malheureusement, ce qui avait été fait avait été fait et il n’y avait nulle possibilité de revenir en arrière. Il devait assumer les conséquences de son choix et était prêt à ce faire même si cela devait impliquer lui laisser de l’espace.

Cependant, lorsque son élève se redressa et agit comme si c’était Samuel qui ne voulait plus de lui, ce dernier ne put s’empêcher d’exploser de rire. Qui voudrait de quelqu’un comme lui ? Sérieusement. La suite de ses propos lui serra cependant le cœur et il sentit sa gorge s’enflammer devant l’émotion profonde et puissante qu’il ressentait à ce moment précis. Il n’avait jamais entendu de paroles plus belles et douces de toute son existence. Jamais il n’aurait pu avoir l’espoir et la chance de représenter ce qu’il semblait représenter pour Ramsey. Une immense fierté planait également sur son être. Quelqu’un tenait profondément à lui et voulait qu’il soit cette personne particulière et significative que tout un chacun devait nécessairement rencontrer dans sa vie. Il était cette personne là pour Ramsey et il ne voulait surtout pas le décevoir. Jamais. Même s’ils étaient encore loin d’avoir atteint la troisième base. Il avait bien l’intention d’y parvenir lorsque le jeune homme serait prêt et lorsque lui également aurait fini par dompter les sentiments qui l’encerclaient.

Il se passa la langue sur les lèvres avant de glisser la main le long de la joue du jeune brun, plantant son regard dans le sien bien que ce dernier tente de le fuir. Lentement, il lui sourit avant d’ajouter avec la voix la plus douce et sincère qu’il pouvait lui offrir. « Ramsey. Tu es quelqu’un d’absolument intelligent et mesuré. Je sais que tu as le cœur sur la main. Tu te donnes à fond dans ce que tu entreprends. Tu as un avenir brillant qui s’offre, ce dont je ne doute pas une seule seconde. Tu as beaucoup de talent. C’est un véritable plaisir de converser avec toi quand tu te décides à sortir de ta carapace. Tu as les plus beaux yeux qu’il m’ait été donné de plonger dedans. Tu as un corps fabuleux qui laissent rêver toutes les filles et tous les garçons autour. Et les sons que tu produits. Oh Mon Dieu…. » Il dut prendre une profonde inspiration. Après tout, il n’avait toujours pas relâcher la pression et le simple souvenir des quelques minutes auparavant le lui faisait cruellement sentir. « Tu es la personne la plus formidable que je connaisse et c’est un véritable honneur que de t’avoir dans mon existence. Si tu veux de moi, je n’ai pas la moindre intention de partir. Il faudrait être fou pour ne pas se battre pour toi. »

Il lui adressa un léger sourire avant de s’emparer doucement de ses lèvres, l’embrassant avec une tendresse infinie. Lorsqu’ils se séparèrent, il reprit la parole, la voix un peu rauque : « Je m’excuse. Je te promets que la prochaine fois, on prendra son temps. Je ne veux rien ruiner. Je veux… » Il s’arrêta, incapable de continuer. Il était encore trop tôt pour définir ce qu’il voulait réellement, ou du moins pour l’exprimer oralement. Il voulait que cela dure entre eux. C’était fou mais il n’imaginait pas être sans lui désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ramsey Mars

avatar

Messages : 160
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: So I won't hesitate no more   Lun 17 Mar - 21:52

Ramsey, dont le regard était plongé vers le bras, releva la tête en sentant la main de Samuel contre sa joue, caressant avec tendresse sa peau. Il n'osa cependant pas croiser son regard, sentant que le blond cherchait le sien mais Ramsey n'osait l'affronter, craignant d'y lire dans ses magnifiques yeux la confirmation de ses déclarations précédentes. Ramsey écouta avec attention Samuel, sentant l'émotion le gagner à nouveau de découvrir qu'il le voyait de cette manière là. C'était beau, un peu effrayant peut être parce qu'il ne s'en rendait absolument pas compte, mais Samuel voyait en lui ce que peu de gens avaient su voir en lui, Amy, sa mère probablement. Carson aussi. Le brun osa enfin croiser le regard de son professeur lorsqu'il évoqua son corps, qu'il devait probablement faire fantasmer tout le monde sur son passage. Un petit rire lui échappa alors, cette pensée n'ayant jamais traversée son esprit et de toute manière si seulement Samuel pensait ça de lui alors c'était déjà bien assez. Il n'avait besoin que de lui. Ramsey sentit ses joues rougir lorsque Samuel évoqua sa prestation orale, lui ne s'était pas vraiment entendu, son esprit focalisé sur autre chose et pour être honnête, il ne s'était jamais vu comme quelqu'un pouvant provoquer du désir chez un autre même s'il sentait clairement contre sa cuisse l'effet qu'il produisait chez Samuel et dont il était assez fier.

Ramsey ne savait quoi répondre aux propos de Samuel, et resta silencieux avant que ce dernier ne reprenne. S'il voulait de lui ? Encore plus maintenant si c'était possible. Il savait que Samuel ne lui mentait pas pour attirer ses faveurs, il sentait la sincérité, l'amour dans ses propos. Un amour dont il ignorait tout mais que Samuel lui montrerait, lui apprendrait. Il répondit à son baiser, soulagé, levant une main pour la poser sur le flan de son professeur. Il garda ses yeux clos durant leur baiser, et même après, ne les rouvrant qu'une fois que Samuel eut fini. "Tu n'as pas à t'excuser. Je...je veux tout de toi, et plus encore. Je veux sentir tes lèvres contre les miennes, ton corps contre le mien." Sa main descendit le long du tshirt de Samuel, venant se glisser dessous lorsqu'il arriva à sa hanche. "C'est effrayant oui mais toi tu ne me fais pas peur, au contraire, je..." Il voulait lui dire qu'il l'aimait, déballer ses sentiments mais le moment n'était pas le bon. Il l'embrassa, sa main remontant sur le torse de Samuel, s'arrêtant au niveau de son coeur. "Est ce que je peux ?" demanda t'il à son tour, comme Samuel quelques minutes plus tôt. Peut être qu'aujourd'hui ne serait pas le jour où il offrirait sa virginité à Samuel, ils avaient tout leur temps et s'ils devaient prendre leur temps alors ils le feraient. Mais cela ne voulait pas pour autant dire qu'ils ne pouvaient pas profiter l'un de l'autre non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Praeger

avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 12/03/2013

Feuille de personnage
notepad:

MessageSujet: Re: So I won't hesitate no more   Dim 6 Avr - 13:16

Il voudrait tellement que Ramsey ouvre les yeux sur sa propre valeur. Il ne savait que trop combien les adolescents et jeunes hommes et femmes se dépréciaient arrivés à l’âge critique de leur existence où on ne finissait que par vivre dans le regard de l’autre. Où sa réputation comptait avant toute chose et parfois mettait un point final à sa propre existence. Il en avait entendu des pleurs étouffés dans les toilettes. Il en avait vu des larmes qu’on effaçait d’un geste se voulant discret de la main. Il an avait aperçu des traces de sang dissumulées sous les manches qu’on tirait jusqu’au creux des paumes de mains. Et il en avait vu des ambulances partir du lycée ou de son voisinage avec ce qui n’était encore qu’un enfant et qui avait pourtant toute la vie devant lui pour prouver combien il était important et que les choses changeraient. Elles changeaient toujours. Il voulait le faire comprendre à son jeune amant et il espérait que ce dernier puisse lire dans son regard toute l’estime et tout l’avenir radieux qui pouvaient s’ouvrir à lui s’il s’en laissait la chance. Il lui adressa un sourire tendre, continuant de caresser ses lourdes boucles noires.

Il ne put empêcher des frissons parcourir son corps lorsque le jeune homme lui répondit avec force détails, laissant présager des heures de voluptés et lorsque sa main se glissa sous son t-shirt. Il ne put s’empêcher de pousser un petit cri étranglé lorsque ses doigts frôlèrent son bas ventre. Il allait être la cause de sa mort s’il continuait de cette manière. Il prit une profonde inspiration et hocha positivement la tête, accordant l’autorisation qu’il avait lui-même requis auprès de Ramsey quelques minutes plus tôt. Aussi épais les murs puissent être, ses voisins ne devaient plus avoir le moindre doute sur ses activités de l’après midi lorsqu’il poussa un profond hurlement de plaisir en sentant les doigts, certes encore malhabiles et inexpérimentés, du jeune homme sur sa propre virilité. Les sentiments décuplaient les sensations, sans le moindre doute encore permis.

Ils restèrent ainsi de longues minutes, dans les bras l’un de l’autre, échangeant de langoureux baisers, Samuel s’enivrant de l’odeur dégagé par Ramsey et qu’il chérissait déjà. Finalement, il se décida à se retirer de l’étreinte chaleureuse de son amant, revenant avec une serviette chaude et entreprit de se nettoyer tout deux afin d’éviter cette sensation collante. Une fois que ce fut chose faite, il se rhabilla et plongea son regard dans celui azur du jeune homme. Il allait ouvrir la bouche, lui proposer de manger ensemble lorsque son téléphone sonna. « Excuse-moi. » Il décrocha son portable en découvrant l’identité de l’appelant. « Wade ? … Non … Fais ce que tu veux. … Dans combien de temps ? … Ok ! » Une fois qu’il eu raccroché, il grimaça, se retournant vers Ramsey. « Mon colocataire débarque dans une demi-heure. Je te ramène ? » Wade devait commencer à travailler d’ici une semaine au lycée et il y avait de fortes chances qu’il n’apprécie pas le choix de Samuel de fréquenter un de ses élèves. De le débaucher même, il fallait être honnête à un moment donné. Mais pouvait-on encore parler de choix ? Il se baissa vers Ramsey, posant sa main contre sa joue et l’embrasse tendrement. « On se fera un vrai ciné la prochaine fois. » Sur le papier, cela semblait une bonne idée ; en pratique, être en tête à tête avec Ramsey dans une pièce sombre entouré d’inconnu offrait des risques incommensurables. Dans tous les sens du terme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: So I won't hesitate no more   

Revenir en haut Aller en bas
 
So I won't hesitate no more
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H a l f - E d u c a t e d :: Chicago :: Constitution Avenue :: Logements-
Sauter vers: