AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 fancy meeting you here (samuel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Heather Burgess

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 21/04/2013

Feuille de personnage
notepad:

MessageSujet: fancy meeting you here (samuel)   Dim 5 Mai - 21:32

Quand Heather se réveilla se matin, elle était epreinte d'une excitation équivalant son anxiété. Elle commençait son nouveau poste aujourd'hui, exit les bars où son uniforme se réduisait à un mini short à paillettes et une brassière pour le haut. Elle allait enfin pouvoir poursuivre dans le domaine de ses rêves et qui sait, si les choses passaient bien ici, peut être aurait elle la chance qu'on lui propose un job, une fois son remplacement terminé.

Ce fut donc particulièrement joyeuse qu'elle rejoignait son nouveau lieu de travail, écouteur dans les oreilles, humant les mélodies des chansons jusqu'à ce qu'elle arrive au lycée. Il était un peu tôt mais il y avait déjà quelques voitures garées sur le parking. Heather réajusta la lanière de son sac sur son épaule puis entra d'un pas décidé dans le bâtiment. Elle prit tout d'abord le chemin du bureau du proviseur pour qu'ils règlent quelques détails. Ce dernier lui fit ensuite visiter le lycée, lui montrant les endroits stratégiques ainsi que les installations sportives. Ce n'était aps du 4 étoiles mais la brune ne s'attendait pas à mieux de toute manière, elle était déjà contente d'avoir ce qu'elle avait. Appelé par sa fonction, le proviseur du la laisser en chemin et Heather en profita pour se promener quelques minutes, les cours ne commençaient que dans une heure, elle avait largement le temps de se préparer. Elle vagabonda dans les couloirs, prit le temps de regarder quelques flyers punaisés aux murs avant de finalement rejoindre la salle des professeurs. Il n'y avait encore personne dedans, un message sur le tableau blanc indiquait son arrivée, ainsi que d'autres informations plus ou moins pertinentes. Elle laissa son sac de sport sur un des fauteuils et retira également sa veste qu'elle posa dessus.

La salle avait ce côté cosy qui la rendait plutôt agréable, elle ne passerait certes pas sa vie ici, mais pour quelques minutes entre deux cours, cela semblait parfait. Elle se dirigea vers la cafetière et lança un nouveau pot, d'une parce qu'elle avait besoin de sa dose de caféine, mais aussi pour se faire bien voir par ses collègues. Heather allait rester un petit moment, autant se faire des amis plutôt que des ennemis. Alors que le café coulait, elle s'installa sur le fauteuil et sortit son emploi du temps, elle commençait par des terminales, rien de mieux pour commencer un lundi se dit elle en souriant. Son prédécesseur ne lui avait pas laissé d'informations par rapport au niveau général des élèves, tant mieux, elle pourrait ainsi se faire sa propre opinion.

La cafetière émit un petit bip, signe que le café était prêt. Elle récupéra une tasse sur le lavabo puis se servit alors que la porte derrière elle s'ouvrait. Heather prit une inspiration, plaqua son plus beau sourire sur ses lèvres avant de se retourner face à son nouveau collègue. "Bonjour, je suis la prof de sport remplaçante, vous voulez un café ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Praeger

avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 12/03/2013

Feuille de personnage
notepad:

MessageSujet: Re: fancy meeting you here (samuel)   Dim 19 Mai - 14:31



Le jeune homme observa les chiffres de son horloge passer de 05 :59 à 06 :00 et poussa un soupir en passant sa main sur son visage qu’il savait creusé. Il était réveillé depuis trois heures du matin et avait été incapable de s’endormir si ce n’est que pour quelques minutes erratiques dont il avait perdu le fil au cour de la nuit. Il se leva en faisant le moins de bruit possible et attrapa ses vêtements afin de prendre sa douche matinale, espérant par la même se réveiller quelque peu. Il n’y croyait pas vraiment mais sentait déjà que la journée se présentait mal. Il n’avait qu’une envie, revenir dans son lit, mettre la tête sous les couvertures et attendre que tout se passe. Il n’avait jamais eu autant envie d’appeler Daniel. Mais il était bien trop tard en France et à l’heure actuelle, soit il était en train de dormir, soit en train de s’envoyer en l’air avec son fiancé. Et dans les deux cas, ça ne se faisait pas de le déranger. Il déjeuna rapidement, laissant du café pour Wade avant de prendre sa voiture et de partir pour le lycée. Il aimait s’y rendre tôt, quand ce dernier s’éveillait tout doucement et le voir reprendre progressivement vie avec les étudiants s’interpellant les uns les autres et les professeurs déblatérant sur telle fait d’armes du professeur de sport ou tenue de la professeure d’espagnol. Il salua le concierge derrière ses lunettes de soleil particulièrement superflu au vu du temps mais absolument nécessaire en attendant sa deuxième ration de café.

Il pénétra à l’intérieur de la salle des professeurs, finissant par les retirer pour les glisser dans sa poche et posa son regard sur la silhouette qui lui tournait le dos. Trop tôt pour être n’importe quel professeur et trop féminine pour être le proviseur qui serait venu se perdre parmi les mortels. Mais quelque chose en elle lui fit battre instananément son cœur plus vite que de raison et lui retira toute oxygène tandis qu’une forte anxiété s’abattit sur sa poitrine sans qu’il n’en connaisse la véritable raison. Ce ne fut que lorsque la silhouette se retourna que l’air en entier fut expulsé de son corps et que la serviette contenant les copies de ses élèves tombant au sol. Des larmes lui montèrent aux yeux et sans qu’il ne comprenne ce qu’il était en train de faire, sans qu’il ne s’empêche, il ferma la distance les séparant, ne détachant pas ses yeux de la jeune femme souriante qui l’avait accueilli comme si de rien n’était. Arrivé face à elle, il ne lui laissa pas le temps d’en dire plus et ne se laissa pas davantage le temps de réfléchir, d’analyser son cerveau pour qu’il digère l’information. Il glissa une main le long de son cou pour se perdre dans ses longs cheveux bruns alors qu’il posa délicatement son autre main contre sa joue, approchant son visage du sien avant de déposer un baiser désespéré contre ses lèvres. Il l’embrassa avec l’énergie du désespoir. Tel un amant qui trop éloigné de son unique amour pour trop longtemps le retrouvait des années après alors qu’il pensait son cœur mort à jamais. Un feu envahit ses veines à nouveau alors qu’il goutait le fruit défendu qu’il ne pensait jamais retrouvé. Qu’il n’aurait jamais dû retrouver. Mais il refusait de se souvenir, elle était face à lui. De nouveau et rien ne pouvait être plus beau.

Ce fut ses propres larmes trempant ses joues qui le firent revenir à la réalité. C’était impossible. Il se détacha lentement de Nancy et plongea son regard dans le sien, passant sa langue contre ses lèvres. Elle était différente. Plus douce. Son parfum avait changé également. Ses traits étaient plus tracés. Mais ce qui le choquait le plus étaient ses yeux. Il resta encore quelques instants ainsi, à la dévorer du regard, comme s’il ne lui restait plus que ces quelques secondes pour se souvenir et qu’elle allait s’évanouir d’une minute à l’autre pour disparaître à tout jamais de sa mémoire. Il ne remarqua pas tout de suite qu’il avait laissé sa main dans ses cheveux et que sans le remarquer, il les caressait doucement. « Comment… » débuta-t-il la voix rauque d’émotions, ses lèvres le titillant du baiser échangé. Alors, il remarqua et ouvrit la bouche, surpris. Il retira prestement sa main de la nuque de la jeune femme qui ne pouvait être Nancy. C’était impossible. « Qu’est-ce que... ? » Devenait-il fou ? L’appel de Daniel avait tout changé à nouveau certes mais pas au point de faire naître des hallucinations. Si ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heather Burgess

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 21/04/2013

Feuille de personnage
notepad:

MessageSujet: Re: fancy meeting you here (samuel)   Mar 21 Mai - 19:18

La première pensée qui traversa l'esprit d'Heather lorsqu'elle croisa le regard de Samuel fut de trouver à quel point son nouveau collègue était canon. Et la jeune femme n'eut pas eu le temps de penser à autre chose car en seulement quelque seconde, la canon avait traversé la pièce, sa serviette devant la porte à moitié ouverte. Quelle ne fut pas le surprise d'Heather lorsque l'inconnu passa ses mains sur son visage, avec un naturel surprenant. Une vint se poser contre sa nuque, à la base de ses cheveux, la faisant malgré elle frisonner,l'autre sur sa joue, tendre contre sa peau douce. Heather n'eut même pas le temps d'entrouvrir les lèvres pour dire quelque chose, le professeur se pencha vers elle et l'embrassa avec une passion, une tendresse qu'elle n'avait jamais connue. Trop surprise, elle ne repoussa pas son collègue, écartant juste les bras car elle ne savait pas quoi faire avec. Le baiser sembla lui durer une éternité, une agréable éternité. Il y avait tellement d'amour dans ce geste, de douceur qu'elle sentit son coeur chavirer. Heather sentit également de la tristesse dans ce baiser, mais n'eut pas le temps de réfléchir plus que ça, le baiser se termina et la laissa à bout de souffle.

Leurs regards s'accrochèrent et Heather découvrit avec stupeur et tristesse que son collègue pleurait, ce qui ajouta encore plus à sa surprise. Elle ouvrit la bouche mais aucun son ne sortit d'entre ses lèvres et pourtant elle avait des questions à la pelle pour son collègue. S'ils s'était déjà rencontrés et avaient passé une soirée ensemble elle s'en souviendrait. Elle était capable de boire jusqu'à être ivre certes mais pas au point d'oublier sa conquête d'un soir...et de toute manière elle n'était pas du genre à avoir des conquêtes d'un soir. Il aurait pu être un ex du lycée mais elle ne reconnu pas son visage, bien qu'il ait vieilli, Heather avait une excellente mémoire pour reconnaître les gens.

Puis, tout d'un coup, il retira sa main, comme s'il s'était brûlé contre sa peau. Heather se tendit alors qu'elle observait les réactions sur le visage de Samuel, comme si ce dernier sortait d'un rêve et retrouvait la dure réalité du monde. "Je...je ne sais pas qui vous êtes mais...je viens d'arriver, je remplace le prof de sport jusqu'à la fin de l'année. Je m'appelle Heather Burgess, et si on est sortit ensemble alors je ne m'en souviens pas et je suis vraiment vraiment désolée..." dit alors Heather sans s'arrêter pour prendre une respiration. C'était un tic lorsqu'elle était nerveuse, parler sans s'arrêter de choses souvent ininteressantes. Elle redevint cependant silencieuse et réalisa alors qu'elle tenait toujours la tasse à café. Doucement elle la posa sur la table à côté d'elle avant de s'éloigner de Samuel, encore chamboulée par ce qu'il venait de se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Praeger

avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 12/03/2013

Feuille de personnage
notepad:

MessageSujet: Re: fancy meeting you here (samuel)   Dim 9 Juin - 17:45

Le jeune homme ne comprenait pas. Il était tellement perdu qu’il ne savait plus comment faire pour respirer, comment faire pour que son cœur cesse de battre à la chamade, se brisant un peu plus à chaque battement. C’était impossible. Il avait lui-même appelé les pompiers. Il l’avait tenu dans ses bras en attendant leur venue. Il avait serré ce corps glacial contre le sien, tentant de le réchauffer. Il avait touché ces lèvres à nouveau, tentant de ramener un semblant de vie entre elles. Il avait pleuré à chaude larmes. Il s’était déchiré la voix en la suppliant de revenir et de ne pas le laisser. Il s’était effondré dans les couloirs de l’hôpital devant ces inconnus qui attendaient pour rendre visite à l’un des leurs. Il avait senti le regard contrit de ses collègues glisser sur lui lorsqu’il était revenu. Il avait senti la pluie mordante contre son manteau lorsque ce cercueil de bois était descendu en terre. Elle ne pouvait pas être face à lui en ce moment précis. C’était scientifiquement impossible et il n’avait jamais cru aux fantômes. Encore que les fantômes ne pouvaient pas être aussi chauds et solides comme on ne cessait de le répéter un peu partout. C’était impossible et pourtant c’était ce dont il désirait le plus au monde en cet instant précis. Ce qu’il espérait le plus. Ce en quoi il voulait croire plus que tout autre chose.

Il s’éloigna de la jeune femme, se passant la main sur les lèvres et luttant pour ne pas passer la langue dessus et goûter à ce parfum qui lui avait été interdit durant des années et qu’il ne pouvait pas retrouver. Au fond de lui, il savait que s’il le faisait, il ne pourrait continuer de vivre cette illusion dans laquelle il s’enfermait au fur et à mesure des secondes qui s’égrenaient, au point de le confiner dans de la folie pure. C’était impossible alors pourquoi se tenait-elle face à lui ? Pourquoi revenait-elle le hanter alors qu’il s’éloignait tout doucement du souvenir douloureux ? Il détourna le regard pour ne pas souffrir davantage et se figea légèrement lorsqu’elle prit la parole. Il ferma douloureusement les yeux alors que les mots coulaient en lui, comme le plomb dans une eau aussi sombre qu’elle soit. La voix était différente. Plus douce. Mais elle trouvait néanmoins un echo à ses souvenirs. Il se força à reporter son attention sur elle et de nouveaux des larmes l’envahirent bien malgré lui.

Il tenta de lui adresser un sourire se voulant sincère mais qui s’effondra en quelques minutes à peine. « Je suis désolé. Vous … » Son regard se perdit alors qu’il l’observait à nouveau. Elle était différente, maintenant il pouvait le voir. Bien sûr, elle lui ressemblait à s’y méprendre mais elle était un peu plus mince, avait le visage plus fin et les traits bien plus doux. Le regard également. Il y avait toujours eu cette dureté dans celui de Nancy sur lequel il s’était interrogé. Mais ce n’était pas le cas pour la demoiselle en face de lui. « Je vous ai pris pour quelqu’un d’autre. » Il secoua négativement la tête « Quelqu’un que j’ai connu il y a quelques années. Je m’excuse. On peut reprendre depuis le début ? » Finalement, il prit une profonde inspiration et rassembla le courage qu’il lui restait avant de tendre la main, se préparant à la décharge électrique qu’il allait ressentir lorsque leur peau allaient de nouveau entrer en contact. « Je suis Samuel Prager. Ravi de vous rencontrer. » C’était plus douloureux qu’il ne voulait l’imaginer. Il avait tellement l’impression d’être face à Nancy. Mais ce n’était pas Nancy. Ce ne pourrait plus jamais être Nancy. « Pardon. » Il prit une profonde inspiration et se posa sa main sur la partie droite de son visage, fermant les yeux et tentant de lutter contre ses sentiments en vrac. Malheureusement, il ne put lutter plus longtemps et fut contraint de se détourner. Il détestait pleurer. Plus encore devant des étrangers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heather Burgess

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 21/04/2013

Feuille de personnage
notepad:

MessageSujet: Re: fancy meeting you here (samuel)   Lun 10 Juin - 21:38

Heather se retourna pour faire face à Samuel lorsque ce dernier prit la parole, s'excusant et expliquant les dernières minutes mais même avec cela, la brune avait du mal à comprendre. Comment avait il pu se tromper à ce point ? Quelque chose ne collait pas, son esprit n'arrivait pas à comprendre. Parce que la manière dont il l'avait embrassée, caressée ce n'était pas quelque chose que l'on fait à une inconnue, non il y avait dans ces gestes de la tendresse, de l'amour, quelque chose de durable qui n'était pas apparu au cours d'une simple nuit. Et puis il suffisait de regarder le professeur, de voir son état pour comprendre que ce n'était pas une simple erreur...

Sans dire un mot elle l'écouta, efforçant son esprit à se focaliser sur les paroles de Samuel pour s'empêcher de penser au pourquoi du comment, quand soudain une phrase prononcée par le blond l'interpella, lui faisant penser à une possibilité qui était cependant peu probable...quelque chose auquel elle ne pouvait, ne voulait pas croire. Se pourrait il que Samuel l'ai prise pour sa soeur jumelle ? Quelles étaient les probabilités pour qu'une telle chose se produise, que son futur collègue ait pu connaître sa soeur alors que cette dernière n'avait plus donné signe de vie à sa famille ? Nulles, impossibles pour Heather, elle l'avait cherchée durant des années, sacrifiant ses salaires pour payer les détectives privées, sacrifiant son temps personnel dans l'espoir de trouver ne serait ce qu'une trace qui lui permettrait de savoir qu'elle était au moins en vie, c'était tout ce qu'elle demandait.

Heather hésita quelques temps avant de s'avancer vers Samuel et de serrer sa main brièvement, ne souhaitant pas s'attarder plus que nécessaire. Malgré elle elle ne pouvait s'empêcher de repenser à leur baiser, si beau, si triste...Elle ouvrit la bouche mais aucun son ne sortit d'entre ses lèvres, aucun mot ne semblait pouvoir apaiser Samuel. La brune prit une inspiration puis finalement s'avança vers Samuel et le prit dans ses bras, elle força son corps à se relaxer alors qu'elle passait ses bras autour du blond. "Je...je suis désolée..." dit elle, sachant qu'elle n'était coupable de rien, mais ne pouvant s'empêcher de se sentir mal de mettre Samuel dans cet état. "Il faut que je vous sachiez quelque chose sur moi, quelque chose qui, même si j'en doute, pourrait expliquer..." Elle prit une nouvelle inspiration, pour se donner du courage et le temps de trouver les mots avant de se reculer légèrement, afin de pouvoir plonger son regard dans celui de Samuel. "J'ai une soeur jumelle, on se ressemble traits pour traits, à part pour quelques petits détails...elle...elle s'appelle Nancy." finit elle dans un souffle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Praeger

avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 12/03/2013

Feuille de personnage
notepad:

MessageSujet: Re: fancy meeting you here (samuel)   Dim 23 Juin - 13:53

Les minutes qui s’égrenaient lentement et inoxerablement étaient insupportables. Au-delà de toute chose. Plus ces dernières passaient, plus la sombre réalité se rappelait à lui et la charmante illusion dans laquelle il aurait aimé tant se perdre s’envolait sans possibilité de retour en arrière. Elle était partie pour de bon et aucune prière fiévreuse, aucun sortilège vaudou, aucun progrès scientifique ne pourrait jamais la ramener dans le creux de ses bras. Il ferma douloureusement les yeux en sentant l’empreinte douce et furtive de la main de la jeune femme qu’il pensait connaître à l’infini. Ce n’était pas bon pour lui mais il ne pouvait s’empêcher de souhaiter à nouveau sentir son corps contre le sien, sa chaleur se communiquant à la sienne, la texture douce de ses lèvres contre les siennes plus fiévreuses. Il se raidit brusquement lorsque la jeune inconnue le prit dans ses bras, sans doute par instinct maternel. Elle ne savait pas la foule de souvenirs et de désirs qu’elle éveillait ainsi chez lui. Immédiatement et par pur réflexe, il remonta ses bras et les passa à son tour contre sa taille, une de ses mains se perdant dans ses cheveux et il respira à plein poumons ces derniers, espérant poursuivre ce rêve éveillé qui n’en était malheureusement pas un. Il s’accrochait elle comme un capitaine s’accroche à la barre de son navire en pleine tempête, comme un enfant cramponne la main de sa mère dans la foule des magasins, comme un chien revient inlassablement sur la tombe de son bien aimé maître disparu. Mais tout n’était qu’une illusion et ne serait plus jamais qu’une illusion.
 
Il prit une profonde inspiration lorsqu’elle s’éloigna lui, mouvement intelligent, et secoua négativement la tête. « Vous n’avez pas à l’être. » Elle n’y était pour rien s’il n’avait pas pu rendre la femme de sa vie suffisamment heureuse pour qu’elle apprécie sa vie. C’était uniquement de sa faute et malgré ce que Daniel, ce que ses collègues, ce que ses parents ne cessaient de lui dire : il était le seul à blâmer. Il n’avait pas pu la rendre heureuse. « C’est moi qui suis confus. Je n’aurai jamais dû réagir de cette manière. » Mais les paroles qu’il allait continuer de prononcer restèrent coincées dans sa gorge lorsqu’elle prit de nouveau la parole et lui révéla sa caractéristique familiale. Ce fut comme si un voile de givre s’abattit sur le jeune professeur. Il n’en croyait pas ses oreilles. Son cerveau refusait d’analyser ce qu’elle venait de révéler. C’était impossible. Et pourtant. Il rouvrit la bouche mais rien ne sortit tant il était choqué par ces révélations. Il secoua négativement la tête alors qu’il essayait de se reprendre. Nancy. Elle venait de parler de Nancy. Elles se ressemblaient tellement. Il ne pouvait y avoir aucun doute.
« Elle ne m’a jamais parlé d’une jumelle. » Elle ne lui avait jamais réellement parlé de sa famille. Cela avait toujours été un consensus entre eux. Il avait alors imaginé une quelconque tragédie familiale. Cette dernière était peut être morte dans des circonstances innommables. Ou elle n’avait jamais été aimée de cette dernière et elle n’avait plus jamais souhaité avoir de contact auprès de ces derniers. Mais pas qu’elle ait une sœur jumelle. Si la seconde hypothèse était avérée, comment et pourquoi aurait-elle voulu se séparer de sa jumelle ? Cette dernière semblait démontrer une grande gentillesse et une grande compassion. Qu’avait-elle donc fait pour que Nancy ne la raye de sa vie ? Instinctivement, il fit un pas en arrière, suspicieux. Et si ce n’était pas lui le responsable de la mort de Nancy mais sa famille ?  Son cœur battait à la chamade et il tentait de reconstituer les pièces du puzzle. « Quand lui avez-vous parlé la dernière fois ? » C’était une blague. Une plaisanterie de fort mauvais goût. Mais personne n’était au courant de Nancy ici. Alors comment ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heather Burgess

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 21/04/2013

Feuille de personnage
notepad:

MessageSujet: Re: fancy meeting you here (samuel)   Lun 24 Juin - 19:18

Lorsque Samuel passa ses bras autour d'elle, Heather ressentit de nouveau cette tendresse, cette douceur que le professeur éprouvait pour cette femme mystérieuse. Elle aurait aimé pouvoir faire plus, l'aider même si elle n'était pas coupable, elle se sentait responsable, d'autant qu'elle n'avait pas de réponse à lui offrir, elle même étant perdue. Relachant son étreinte sur Samuel, elle lui parla alors de Nancy, de sa soeur jumelle. C'était peut être une vaine tentative mais Heather ne pouvait pas ignorer la possibilité que le professeur l'ait connue....

A sa réponse la brune se figea. Elle ne lui avait pas dit ? Comment pouvait on omettre un tel détail sur sa vie ? Avec quelqu'un aussi proche de soi ? Car même si la brune ignorait tout de la relation entre sa soeur et Samuel, il était clair pour elle que cela avait été très marquant, au moins pour lui. A moins qu'elle ne se trompe, que tout cela ne soit une grosse erreur, un espoir qui renaissait en elle et qui lui faisait croire aux scénarios les plus improbables...

"Il y a plusieurs années...on...on était encore au lycée quand..." Une foule de souvenirs lui revint alors qu'elle évoquait sa vie avec Nancy jusqu'à sa fugue. Elle n'en avait plus parlé depuis plusieurs années, ses dernières recherches remontaient déjà à 3 ans et elle avait perdu l'espoir de la retrouver un jour. Parler d'elle lui semblait étrange, surtout avec un inconnu qui semblait la connaître, enfin pas tellement que ça si elle ne lui avait jamais dit qu'elle avait une soeur jumelle..."Quand elle a fugué...j'ai tenté de la rechercher quelques années après, j'ai engagé des détectives privés mais...ils ne l'ont jamais retrouvée..." termina t'elle en secouant la tête. Des larmes perlèrent à ses yeux, larmes qu'elle essuya d'un revers de la main, il fallait qu'elle garde les idées claires. Samuel avait fait naître en elle l'espoir de retrouver Nancy après tant d'années, il fallait qu'elle en soit sûre. "Vous auriez une photo sur vous ? Je ne peux pas croire à une telle coïncidence, que vous l'ayez connue et que l'on se rencontre comme ça, je ne veux pas être déçue une nouvelle fois." expliqua t'elle en venant vers lui. Elle pouvait sentir la méfiance de Samuel maintenant, et elle ne pouvait l'en blâmer. Heather n'avait pas été tendre avec Nancy les dernières années qu'elles avaient passées ensemble mais malgré tout, elle voulait faire la paix avec elle, elle voulait retrouver sa moitié, s'excuser auprès d'elle et tout recommencer à zéro...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Praeger

avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 12/03/2013

Feuille de personnage
notepad:

MessageSujet: Re: fancy meeting you here (samuel)   Dim 7 Juil - 18:53

Il suffisait d’observer la jeune femme face à lui pour réaliser qu’elle était aussi choquée que lui. Moins sans doute mais elle l’était néanmoins. Elle n’avait pas à faire face au visage de sa fiancée morte des années auparavant. Une fiancée dont il avait toujours senti un mystère en elle, refusant de se livrer totalement, refusant de dire quoi que ce soit sur sa famille. Devait-il être surpris dès lors d’apprendre l’existence de cette dernière et d’une jumelle. En ne sachant rien sur la famille de son aimée, il pouvait s’attendre à tout. Mais il demeurait que ce n’était pas quelque chose de facile à appréhender. Ce n’était pas quelque chose de facile à vivre avec. Celle qui indiquait se nommer Heather semblait réellement bouleversée et au vu de ses paroles, du ton qu’elle employait et de ses yeux baignés de larmes, il voulait bien lui accorder le bénéfice du doute. Il demeurait néanmoins que si Nancy ne lui avait plus donner de nouvelles, si elle avait fugué, c’était pour une raison particulière. Et sans doute la raison était face à lui. Une colère sourde et aveugle, voire injuste, s’empara de ses traits. « Quelques années après, uh ? » Son ton était amer et sec. S’il avait encore un doute auparavant, il venait de s’évader. Sa Nancy n’aurait jamais attendu. Sa Nancy était la femme la plus têtue qu’il ait jamais connu, capable d’appuyer tant de fois sur la télécommande de leur téléviseur jusqu’à ce que la mettre dans une dimension démoniaque. Et elle se prétendait sa jumelle ? Ne devaient-ils pas partager une connexion proche que rien ne pourrait détruire et qui rendrait impossible leur séparation ? Alors pourquoi attendre des années avant de la rechercher ? Et pourquoi Nancy aurait-elle coupé les ponts sans jamais tenter de la contacter ? Cette Heather l’avait-elle vraiment cherché ? S’il n’avait pas tenu le cadavre lourd et froid de la demoiselle dans ses bras, si elle était partie du jour au lendemain, il aurait tant remué ciel et terre pour la retrouver qu’il y serait parvenu. « Il faut croire que vous ne l’avez pas tant cherché que ça vu qu’elle vivait à New York il y a à peine trois ans… »
Il recula d’un pas et se referma totalement lorsqu’elle lui demanda une photographie. Il se retourna et s’éloigna pour ramasser sa sacoche récupérant ses copies, mettant toute son attention dessus afin d’éviter de penser à autre chose, évitant de se perdre à nouveau dans quelque illusion qui soit, de croire que la voix qui résonnait derrière lui, même si différente pouvait être celle de la femme qu’il ait jamais aimé. Il se racla la gorge et mentit : « Non, pas sur moi. » Evidemment qu’il avait toujours la photographie stupide d’eux deux dans le photomaton, incapable de tenir en place. Il la tenait sur ses genoux et elle avait été obligée de se pencher pour tenir dedans, éclatant de rire, le faisant lui-même perdre sa pause sérieuse avant de lui dérober un baiser sous l’œil complice de l’appareil photo. Cette photo était usée sur les cotés tant il l’avait sorti de fois pour l’observer avec une nostalgie qui lui rongeait le cœur. Mais il refusait de la partager. Il refusait de la montrer à cette femme qui se prétendait sa sœur et que Nancy avait rayé de sa vie du jour au lendemain sans le moindre regret apparent.
Il se figea lorsque ce train de pensée envahit son esprit. Elle avait fait de même avec lui. Elle l’avait également rayé de sa vie du jour au lendemain sans le moindre regret apparent en ôtant sa propre existence. Il était dans la même position que sa famille, il ne valait pas mieux qu’elle. De quel droit pensait-il avoir sur Nancy ? Et pourquoi continuait-il à la protéger alors que visiblement elle ne lui avait pas accordé la même précaution. Il se redressa, posa son sac avant de s’emparer de son portefeuille et sortit la série de photographies avec une attention particulière qu’il finit par tendre à la jeune femme. Il prit une profonde inspiration. « Je dois aussi vous dire quelque chose à propos de Nancy… » Ce n’était pas facile à dire et visiblement, elle ne savait pas toute la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: fancy meeting you here (samuel)   

Revenir en haut Aller en bas
 
fancy meeting you here (samuel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Meeting port avion
» Avatars 200x320 Xavier Samuel
» Meeting Rétro Jeux vidéo 2éme édition
» Meeting CAMBRAI NIERGNIES 15/05/2011
» [Meeting] Duxford Flying Legend 10/11-07-2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H a l f - E d u c a t e d :: Chicago High School :: Salle des profs-
Sauter vers: